Inauguration – Troupes militaires au musée: visite guidée
Publié

InaugurationTroupes militaires au musée: visite guidée

Il n’y avait pas foule samedi pour visiter une exposition permanente voulue par le colonel Walter von Kaenel. Tant mieux pour le petit Séraphin (9 ans).

par
Vincent Donzé
1 / 33
Les troupes sont passées en revue trois jours après l’inauguration.

Les troupes sont passées en revue trois jours après l’inauguration.

Lematin.ch/Vincent Donzé
Casquette rouge, mais pas helvétique, pour la visite du musée.

Casquette rouge, mais pas helvétique, pour la visite du musée.

Lematin.ch/Vincent Donzé
Un t-shirt qu’on dirait porté pour l’occasion.

Un t-shirt qu’on dirait porté pour l’occasion.

Lematin.ch/Vincent Donzé

Une casquette norvégienne vissée sur sa tête blonde, le petit Séraphin (9 ans) a visité samedi dernier une exposition permanente inaugurée jeudi dernier à St-Imier et entièrement dédiée aux troupes militaires jurassiennes. «L’armée, ça nous protège contre la 3e Guerre mondiale, la 4e, la 5e, la 6e…», commente cet écolier.

Au Musée de St-Imier, cet espace de 200 m² se veut un reflet du passé accessible à un large public. Séraphin a passé en revue des uniformes militaires de 1350 à 1995, mais aussi des armes, des bannières, des masques, des munitions, des instruments, des timbres, des biscuits…

14-18

Une tranchée de 1914-1918 est reconstituée virtuellement, des écrans racontent l’histoire militaire commune du Jura et du Jura bernois, sans forcément présenter le point de vue des militaires, mais avec le souci de rendre compte de la vie quotidienne des soldats. «C’était très bien!» a commenté Séraphin au terme de sa visite.

D’une même voix, le conseiller d’État bernois Pierre Alain Schnegg et le ministre jurassien Martial Courtet ont salué cette réalisation illustrant une histoire commune, avec de la damassine d’un côté et de la gentiane de l’autre, comme l’a relevé le colonel Walter von Kaenel, instigateur du projet.

Ancienne forge

Aménagée dans une ancienne forge, cette aile du musée de St-Imier a bénéficié d’un soutien financier de la part de fondations et de donateurs, mais des subventions lui ont aussi été attribuées: le gouvernement jurassien lui a alloué 100 000 francs, au motif que les troupes constituaient un trait d’union unique entre les régions du Jura historique, par-dessus la Question jurassienne.

La concrétisation de ce projet constitue l’aboutissement de plusieurs années de recherches et de recensement des collections amassées par Walter von Kaenel, commandant du régiment d’infanterie 46 (1988-1989) et du régiment d’infanterie 9 (1990-1992). L’ancien directeur de la compagnie des montres Longines a multiplié les fonctions militaires avant d’initier le Groupe de recherches historiques des troupes jurassiennes, dont il édite les travaux depuis 1992.

Votre opinion