Rencontre: Trump a rendez-vous avec l'histoire

Actualisé

RencontreTrump a rendez-vous avec l'histoire

Après l'échec du sommet du G7, le président américain est arrivé hier à Singapour, où il rencontrera Kim Jong-un demain.

par
Le Matin/AFP
Donald Trump a atterri à Singapour hier vers 14 h 30, heure suisse.

Donald Trump a atterri à Singapour hier vers 14 h 30, heure suisse.

Kim Kyung-Hoon/Reuters

Donald Trump a atterri à Singapour à bord d'Air Force One peu avant 20 h 30 (14 h 30 en Suisse). Invité à dire comment il envisage son tête-à-tête inédit de demain, il a seulement répondu «très bien». Le président américain, 71 ans, a été accueilli à sa descente d'avion par le ministre singapourien des Affaires étrangères, Vivian Balakrishnan, comme le dirigeant nord-coréen, de plus de trente ans son cadet, quelques heures auparavant.

Kim Jong-un, dont les déplacements en dehors de son pays hyperfermé sont rarissimes, avait joué dans les airs au chat et à la souris avec les médias du monde entier qui traquaient son vol – pas moins de trois avions ont relié hier Pyongyang à la cité-État du Sud-Est asiatique.

Souriant, voire décontracté, sur de rares images retransmises en direct, il a ensuite rencontré le premier ministre singapourien, Lee Hsien Loong, qui a salué la «décision courageuse et admirable» d'organiser ce sommet.

Au-delà de la photo des deux dirigeants réunis, inimaginable il y a quelques mois encore lorsqu'ils étaient engagés dans une inquiétante surenchère verbale, un énorme point d'interrogation pèse sur l'issue de ce tête-à-tête que le monde entier observera à la loupe.

Mettre fin à la guerre

Washington réclame une dénucléarisation «complète, vérifiable et irréversible» de la Corée du Nord. Pyongyang s'est déclaré favorable à une dénucléarisation de la péninsule, mais cette formule très vague laisse la place à d'innombrables interprétations. Possible résultat concret évoqué par Washington: un accord de principe pour mettre fin à la guerre de Corée. La guerre de 1950-1953 avait en effet été conclue avec un armistice et non par un traité de paix: Nord et Sud sont donc techniquement toujours en guerre.

G7: les raisons d'un fiasco

Ton opinion