Publié

BuzzTrump agit comme une dinde qu’il a graciée

Une plaisanterie du président de 2018 résonne aujourd’hui différemment.

par
R.M.
Donald Trump et son épouse Melania avec Corn, la dinde graciée cette année.

Donald Trump et son épouse Melania avec Corn, la dinde graciée cette année.

AFP

Une séquence de 2018 refait actuellement surface et résonne différemment au vu de l’actualité. Donald Trump a perdu les élections présidentielles, refuse toujours de le reconnaître et ses équipes ont demandé un recomptage des voix dans plusieurs États. Pour l’instant sans succès. Or c’est exactement l’attitude d’une dinde en 2018 lors de la traditionnelle grâce présidentielle avant Thanksgiving…

Il y a deux ans, un vote sur le site web la Maison-Blanche avait été organisé pour savoir laquelle des deux dindes nommées Carrots et Peas devait obtenir la grâce. Lors de la cérémonie, le président Trump avait annoncé la victoire de Peas suite à une «élection juste et ouverte». Mais, avait-il plaisanté, Carrots a «refusé de concéder sa défaite et a exigé un recomptage» des voix. Le recomptage avait eu lieu, s’était-il encore amusé, mais il avait donné exactement le même résultat.

Alors, Trump et Carrots même combat? Le parallèle avec la situation actuelle du président est en tout cas frappant et amuse beaucoup les internautes.

Précisons encore que le destin de Carrots n’avait rien tragique: la tradition veut qu’au final les deux dindes soient graciées, même les mauvaises perdantes. Lundi, la coutume a de nouveau eu lieu. Cette fois suite à un vote sur Twitter c’est la dinde Corn qui l’a emporté face à sa rivale Cob. Et, à nouveau, le président a décidé de les sauver toutes les deux de la casserole.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
36 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

IllicoPresto

26.11.2020 à 10:13

Et encore un article venant d'AFP... toujours sous fond de boniments politiques évidemment. On sait déjà avant de cliquer si ça va être signé AFP. Vous arrivez plus à écrire vos articles vous-même!? Et même rengaine chez vos confrères. ''La presse'' en est là, c'est triste...

Justice

26.11.2020 à 10:03

Trump doit être jugé pour toutes les guerres sanglantes qu'il a déclarées à travers le monde et toute les décisions injustes et stigmatisantes contre les noirs, les latinos, les musulmans, les juifs et la communauté lgbtq et ce dès que Biden rentre en fonction!!!

Logique

26.11.2020 à 10:01

C'est une véritable obsession de la part des journalistes de voir Trump reconnaître une ..." défaite ". je l'ai dit à maintes reprises, et on m'a censuré à chaque fois : nous ne sommes pas dans une compétition sportive, les électeurs font un choix, il y avait risque de fraude ou simplement d'erreurs lors du comptages des voix Le résultat fut si serré dans certains swing states que la contestation était légitime Aujourd'hui, les résultats sont officiels, les américains ONT CHOISI Biden, supportons le pendant 4 ans et passons à autre chose