Agressions sexuelles: Trump attaque les «médias menteurs»

Actualisé

Agressions sexuellesTrump attaque les «médias menteurs»

Donald Trump, accusé d'agressions sexuelles et en graves difficultés dans sa campagne après ses propos vulgaires sur les femmes, a dénoncé jeudi des «mensonges éhontés».

1 / 150
La potentielle première présidente des Etats-Unis, entourée par les deux derniers présidents démocrates Barack Obama et son mari Bill Clinton, le 7 novembre 2016 à Philadelphie. (Mardi 8 novembre 2016).

La potentielle première présidente des Etats-Unis, entourée par les deux derniers présidents démocrates Barack Obama et son mari Bill Clinton, le 7 novembre 2016 à Philadelphie. (Mardi 8 novembre 2016).

AFP
Bruce Springsteen est venu soutenir Hillary Clinton à Philadelphie, le 7 novembre 2016. (Mardi 8 novembre 2016).

Bruce Springsteen est venu soutenir Hillary Clinton à Philadelphie, le 7 novembre 2016. (Mardi 8 novembre 2016).

AFP
Donald Trump a rejoint Mike Pence et sa fille Ivanka (à droite) lors de son avant-dernier meeting de Manchester, dansl e New Hampshire, lundi soir. (Mardi 8 novembre 2016).

Donald Trump a rejoint Mike Pence et sa fille Ivanka (à droite) lors de son avant-dernier meeting de Manchester, dansl e New Hampshire, lundi soir. (Mardi 8 novembre 2016).

AFP

Le candidat républicain à la présidentielle a réfuté jeudi les accusations de violences sexuelles proférées à son encontre par plusieurs femmes.

Il a assuré que leurs dires étaient «totalement et absolument faux» et et s'est attaqué aux médias, qui roulent selon lui pour sa rivale Hillary Clinton.

«Ces accusations vicieuses selon lesquelles j'aurais eu un comportement déplacé avec les femmes sont totalement et absolument fausses», a déclaré le candidat républicain à la présidentielle lors d'un meeting en Floride.

«Nous avons déjà réuni des preuves significatives pour confronter ces mensonges et elles seront rendues publiques de la meilleure des manières, en temps voulu, très rapidement», a dit l'homme d'affaires à ses partisans. Selon lui, «ces attaques sont orchestrées par les (époux) Clinton et leurs alliés chez les médias».

Le Times maintient

Le New York Times a publié jeudi les témoignages de deux femmes qui accusent Donald Trump de les avoir agressées sexuellement. Quelques heures après le New York Times, plusieurs autres organes de presse ont publié des témoignages similaires. Le magazine People publie notamment un récit à la première personne d'une de ses journalistes, Natasha Stoynoff.

Le «Times» a annoncé jeudi soir qu'il refusait de retirer ses articles comme l'équipe de campagne de Donald Trump le lui demandait. Le quotidien se dit prêt à se défendre devant la justice, si besoin.

Michelle Obama offensive

Michelle Obama a de son côté dénoncé jeudi les propos «intolérables» et «honteux» de Donald Trump sur les femmes. Dans un discours passionné au ton inhabituellement dur, la Première dame a accusé le candidat républicain d'afficher un «comportement de prédateur sexuel».

La femme du président des Etats-Unis s'est dite «glacée jusqu'à la moelle», par l'attitude «effrayante» de Donald Trump vis-à-vis des femmes. «Ce n'est pas normal. Ce n'est pas la politique telle qu'on l'entend. C'est honteux. C'est intolérable».

(AFP)

Ton opinion