06.10.2020 à 20:27

États-UnisTrump n’a plus de symptômes, de hauts gradés US en quarantaine

Alors que l’état de santé du président américain s’améliore, le chef d’état-major et d’autres cadres militaires se sont mis en isolement après la contamination d’un des leurs.

Donald Trump ne présente plus de symptômes au Covid-19 d'après son médecin. Il est de retour à la Maison Blanche après quelques jours d'hospitalisation.

Donald Trump ne présente plus de symptômes au Covid-19 d'après son médecin. Il est de retour à la Maison Blanche après quelques jours d'hospitalisation.

KEYSTONE

La pandémie de coronavirus a fait au moins 1’045’097 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mardi. Plus de 35,5 millions de cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués.

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 210’196 décès. Suivent le Brésil (146'675 morts), l'Inde (103'569 morts), le Mexique (81'877 morts), et le Royaume-Uni (42'369 morts).

Aux Etats-Unis, Donald Trump ne présente plus de symptômes du Covid-19 au lendemain de son retour à la Maison Blanche, après trois jours d’hospitalisation, a annoncé mardi son médecin.

Le président américain a minimisé la menace du coronavirus, tentant, face à des sondages alarmants, d’accréditer l’idée qu’il serait immunisé contre le virus, mais aussi contre la défaite. Il s’est dit impatient de débattre une nouvelle fois, le 15 octobre, avec son adversaire démocrate Joe Biden.

Etat-major en quarantaine

Le chef d’état-major américain, le général Mark Milley, et plusieurs autres hauts responsables militaires se sont mis en quarantaine mardi après que le numéro deux du corps des Garde-côtes, l’amiral Charles Ray, a été testé positif au Covid-19.

Son test s’est révélé positif lundi, a indiqué dans un communiqué publié mardi un porte-parole du Pentagone. Il avait ressenti des symptômes «légers» au cours du week-end.

Or l’amiral Ray «se trouvait la semaine dernière au Pentagone pour des réunions avec d’autres responsables militaires», a indiqué un porte-parole du Pentagone, Jonathan Hoffman, dans un communiqué séparé publié à quelques minutes d’intervalle.

Record de cas quotidiens en Iran

Les nouveaux cas de contamination ont dépassé pour la première fois en Iran la barre des 4000 en une journée, au lendemain d’un bilan record de mortalité quotidienne, selon les chiffres officiels publiés mardi. «Il est particulièrement important» que l’Iran libère ses détenus politiques au moment où le coronavirus circule dans ses prisons, a jugé l’ONU mardi.

L’économie mondiale, précipitée au printemps dans une profonde récession par la pandémie, a commencé une longue ascension vers la reprise qui sera «difficile», «inégale» et sujette à de potentiels «contretemps», a prévenu mardi la dirigeante du FMI.

Le commerce mondial est moins malade qu’initialement prévu mais le rebond sera bien plus faible que ne le pensait l’OMC, qui souligne qu’une grande incertitude pèse sur ses prévisions.

Nouvelles mesures à Paris

La reprise de l’économie française devrait être stoppée net au dernier trimestre de 2020, avec une stagnation du PIB à cause de la résurgence de l’épidémie, a estimé mardi l’Insee, confirmant sa prévision d’une récession de 9% cette année.

A Paris et ses communes limitrophes, de nouvelles mesures sont entrées en vigueur mardi pour tenter de ralentir l’épidémie, comme la fermeture des bars et l’interdiction des congrès.

Les pubs et restaurants au Royaume-Uni devraient perdre plus d’un demi-million d’emplois d’ici la fin de l’année, a prévenu mardi l’association des professionnels du secteur. Cela en raison d’une baisse de fréquentation et des nouvelles mesures de restrictions pour contrer la pandémie.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!