22.12.2016 à 14:44

Etats-UnisTrump nomme Conway à la Maison Blanche

Le milliardaire a nommé jeudi son ancienne directrice de campagne au poste de conseillère du président.

1 / 50
Le Pentagone mène une enquête sur les paiements russes reçus par Michael Flynn, ex-conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump. L'enquête doit déterminer s'il a accepté de l'argent provenant de gouvernements étrangers sans obtenir d'autorisation préalable. (Jeudi 27 avril 2017)

Le Pentagone mène une enquête sur les paiements russes reçus par Michael Flynn, ex-conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump. L'enquête doit déterminer s'il a accepté de l'argent provenant de gouvernements étrangers sans obtenir d'autorisation préalable. (Jeudi 27 avril 2017)

AFP
Les ministres allemand et américain des Finances ont échangé à la veille de l'ouverture du G20 Finances. (Jeudi 16 mars 2017)

Les ministres allemand et américain des Finances ont échangé à la veille de l'ouverture du G20 Finances. (Jeudi 16 mars 2017)

Keystone
Dina Powell, une banquière arabo-américaine née au Caire, a été nommée adjointe du conseiller à la sécurité nationale. (Mercredi 15 mars 2017)

Dina Powell, une banquière arabo-américaine née au Caire, a été nommée adjointe du conseiller à la sécurité nationale. (Mercredi 15 mars 2017)

AFP

«Kellyanne Conway est une conseillère et stratège de confiance qui a joué un rôle crucial dans ma victoire», a affirmé Donald Trump dans un communiqué. «Elle défend sans relâche et avec ténacité mon programme et sait extraordinairement bien communiquer de façon efficace notre message.»

A 49 ans, c'est la première directrice de campagne de l'histoire des Etats-Unis à voir son candidat à la présidence l'emporter. «La victoire du président élu le 8 novembre a également brisé le plafond de verre pour les femmes», souligne à ce propos le communiqué, dans un pied de nez apparent à la démocrate Hillary Clinton qui pendant la campagne promettait de «briser le plafond de verre» en devenant la première présidente des Etats-Unis.

A la Maison Blanche, Kellyanne Conway «conservera son rôle de proche conseillère du président et travaillera avec les hauts responsables pour faire passer et mettre en oeuvre efficacement les priorités législatives et les initiatives de l'administration», explique le communiqué.

«Je suis honorée...»

«La présidence Trump apportera un vrai changement à Washington et à tous les Américains à travers cette grande nation», a réagi Kellyanne Conway, citée dans le communiqué. «Je suis honorée de jouer un rôle en aidant à transformer le mouvement qu'il a mené en un véritable agenda avec des actions et des résultats».

Arrivée tard dans l'équipe de Donald Trump, Kellyanne Conway a joué un rôle déterminant dans son élection, en tentant de canaliser son discours et en défendant sans sourciller ses pires excès auprès des médias. C'est d'ailleurs la première personne que le futur président américain a publiquement remerciée le soir de sa victoire, après sa famille. Au journaliste de Fox News qui soulignait son rôle crucial, elle a répondu jeudi: «C'est extraordinaire mais rien ne saurait remplacer un candidat de qualité et nous l'avons trouvé en Donald Trump».

Mère de quatre jeunes enfants, elle baigne dans la politique depuis le début de sa carrière dans l'équipe de sondages de Ronald Reagan. Connaissant parfaitement les arcanes du parti républicain, c'est une spécialiste reconnue des études d'opinion axées sur les femmes. Son cabinet créé en 1995, The Polling Company, est régulièrement consulté par de grandes marques.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!