Etats-Unis: Trump président ferait sortir les USA de l'OMC

Actualisé

Etats-UnisTrump président ferait sortir les USA de l'OMC

Le candidat républicain a évoqué dans une interview une possible sortie de l'OMC, s'il était élu président.

1 / 49
Donald Trump a évoqué une possible sortie des Etats-Unis de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) s'il était élu. (dimanche 24 juillet 2016)

Donald Trump a évoqué une possible sortie des Etats-Unis de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) s'il était élu. (dimanche 24 juillet 2016)

Reuters
Ivanka Trump entre en scène pour donner un discours le dernier soir de la Convention républicaine de Cleveland. Quelques heures plus tard, elle fera de la publicité pour sa marque sur Twitter. (Jeudi 21 juillet 2016)

Ivanka Trump entre en scène pour donner un discours le dernier soir de la Convention républicaine de Cleveland. Quelques heures plus tard, elle fera de la publicité pour sa marque sur Twitter. (Jeudi 21 juillet 2016)

Reuters
Jeudi soir, Donald Trump a formellement accepté l'investiture de son Parti. Il a délivré son premier discours en tant que candidta officiel des Républicains. Un exercice qui peut être périlleux, ou marquer de précieux points auprès des électeurs (jeudi 21 juillet 2016)

Jeudi soir, Donald Trump a formellement accepté l'investiture de son Parti. Il a délivré son premier discours en tant que candidta officiel des Républicains. Un exercice qui peut être périlleux, ou marquer de précieux points auprès des électeurs (jeudi 21 juillet 2016)

Reuters

«Nous allons renégocier ou sortir» de l'OMC, a-t-il assuré, en réponse au journaliste de NBC qui suggérait que ses propositions de négociations commerciales avec le Mexique ne passeraient pas au sein de l'institution. «Ces accords commerciaux sont un désastre. L'Organisation mondiale du commerce est un désastre», a-t-il ensuite asséné.

Le milliardaire s'exprimait sur un de ses sujets de prédilection, le retour des emplois aux Etats-Unis. Il détaillait notamment le fait que les entreprises basées en Amérique et qui délocalisent leurs emplois vers le Mexique pour rentabiliser leurs coûts de production devront, s'il devient président, payer une taxe pour vendre leurs produits sur le sol américain. Elle pourrait être de l'ordre de «25%, 30%, 15%». «Je n'ai pas décidé. Elle pourrait être différente selon les entreprises», a-t-il ajouté.

Donald Trump a plusieurs fois dénoncé le commerce international qui introduit une concurrence déloyale avec certains pays, surfant sur une défiance mondiale contre les traités commerciaux comme le TTIP ou les organisations comme l'OMC. «Nous ne pouvons pas continuer de permettre que la Chine viole notre pays», avait-il par exemple dénoncé il y a quelques mois. Le magnat de l'immobilier a également suggéré dimanche que l'Europe s'est construite pour «battre les Etats-Unis en ce qui concerne le commerce».

«Désormais on parle de l'Europe comme si (ses pays) étaient merveilleux», poursuit-il. «J'adore l'Europe. Je dis juste que la raison pour laquelle elle s'est rassemblée était une sorte d'alliance pour pouvoir rivaliser avec les Etats-Unis».

(AFP)

Ton opinion