Etats-Unis: Trump prêt à injecter des fonds personnels dans sa campagne

Publié

Etats-UnisTrump prêt à injecter des fonds personnels dans sa campagne

Le chef de l’Etat américain a mis en cause les «capacités mentales» de son rival Joe Biden et s’est dit enclin à mettre la main à la poche pour booster sa campagne.

Donald Trump, à son arrivée en Floride, le 8 septembre 2020.

Donald Trump, à son arrivée en Floride, le 8 septembre 2020.

AFP

Le président américain Donald Trump s’est dit ce mardi prêt à injecter des fonds personnels dans sa campagne si cela s’avérait indispensable dans la dernière ligne droite.

«Si c’est nécessaire, je le ferai», a déclaré Donald Trump, interrogé par des journalistes avant d’embarquer à bord d’Air Force One pour rejoindre la Floride. Nous avons beaucoup plus d’argent que la dernière fois pour les deux derniers mois», a-t-il assuré. «Mais si nous avions besoin de plus, je contribuerais personnellement comme je l’ai fait lors des primaires en 2016 (...) où j’ai mis beaucoup d’argent».

«Absolument gagner»

«Nous devons absolument gagner», a ajouté le magnat de l’immobilier qui a toujours refusé de publier ses déclarations d’impôt et dont la fortune personnelle est entourée d’un épais mystère. «Joe (Biden) n’a pas la force, il n’a pas les capacités mentales», a-t-il poursuivi.

Un peu plus tôt, la locataire de la Maison Blanche avait défendu les importantes dépenses engagées par son équipe de campagne au printemps et au début de l’été, en dépit de sondages toujours défavorables à huit semaines du scrutin.

«Mon équipe de campagne a dépensé beaucoup d’argent au début pour contrecarrer les fausses histoires et la désinformation concernant notre gestion du virus chinois», a-t-il tweeté.

Biden devance largement Trump chez les électeurs hispaniques américains

65% des électeurs hispaniques envisagent de voter pour l’ancien vice-président de Barack Obama, tandis que 24% prévoient de donner leur vote à l’actuel président, selon un sondage de l’organisation NALEO et l’institut de sondage Latino Decisions.

Parmi les principales préoccupations des sondés latino-américains à s’être détachées: la pandémie, la crise économique qui en découle et le mouvement de protestation historique contre le racisme, soit les thèmes marquants de la campagne électorale.

(AFP/NXP)

Ton opinion