Défense: Trump va rencontrer ses alliés de l'Otan en mai
Actualisé

DéfenseTrump va rencontrer ses alliés de l'Otan en mai

Cette réunion prévue fin mai est très attendue compte tenu des déclarations du président américain sur l'organisation.

1 / 150
Donald Trump s'est attaqué l'une des initiatives les plus emblématiques de son prédécesseur Barack Obama: le rapprochement avec Cuba, entamé fin 2014. Il annonce annuler cet accord «avec effet immédiat» qui consacrait le rapprochement diplomatique des deux pays après plus de 50 ans de gel diplomatique. Il promet «un meilleur accord pour les Cubains». (Vendredi 16 juin 2017)

Donald Trump s'est attaqué l'une des initiatives les plus emblématiques de son prédécesseur Barack Obama: le rapprochement avec Cuba, entamé fin 2014. Il annonce annuler cet accord «avec effet immédiat» qui consacrait le rapprochement diplomatique des deux pays après plus de 50 ans de gel diplomatique. Il promet «un meilleur accord pour les Cubains». (Vendredi 16 juin 2017)

AFP
L'administration Trump a publié sa feuille de route pour diminuer la règlementation bancaire en recommandant notamment un allègement des tests de résistance des grandes banques, selon un rapport publié par le Trésor. (Lundi 12 juin 2017)

L'administration Trump a publié sa feuille de route pour diminuer la règlementation bancaire en recommandant notamment un allègement des tests de résistance des grandes banques, selon un rapport publié par le Trésor. (Lundi 12 juin 2017)

AFP
Donald Trump continue sa guerre contre James Comey, accusant l'ex-chef du FBI  de lâcheté pour avoir fait fuiter à la presse des notes compromettantes sur leurs rencontres privées, (Dimanche 11 juin 2017)

Donald Trump continue sa guerre contre James Comey, accusant l'ex-chef du FBI de lâcheté pour avoir fait fuiter à la presse des notes compromettantes sur leurs rencontres privées, (Dimanche 11 juin 2017)

AFP

Donald Trump va rencontrer ses alliés de l'Otan en mai, a annoncé dimanche la Maison Blanche après un entretien téléphonique entre le président américain et le secrétaire général de l'Alliance atlantique Jens Stoltenberg.

Donald Trump a exprimé son «ferme soutien à l'Otan» mais a appelé les membres européens à en faire davantage, précise la Maison Blanche dans un communiqué, ajoutant que le président des Etats-Unis «a accepté de participer à une réunion des dirigeants de l'Otan en Europe fin mai».

«Les deux parties ont convenu de poursuivre une étroite coopération» et ont également discuté des solutions en vue de résoudre pacifiquement la crise ukrainienne.

Toujours selon le communiqué, Donald Trump et Jens Stoltenberg ont par ailleurs abordé la question du financement de l'Otan, largement pris en charge par les Etats-Unis.

A peine arrivé à la Maison Blanche, le président Trump avait ébranlé les alliés européens en prônant une ligne plus souple vis-à-vis de Moscou et en remettant en cause l'engagement de Washington, vieux de près de 70 ans, envers une alliance qu'il a qualifiée «d'obsolète» et de fardeau injuste pour le contribuable américain.

(AFP)

Votre opinion