Publié

Hockey sur glaceTschantré: «C'est difficile de gérer tout ça»

Dans le camp biennois, l'heure n'était pas à l'euphorie au terme de la partie face à Ambri et juste après avoir repris le 8e rang à GE Servette. Brin de causette en compagnie de quatre membres de l'équipe seelandaise.

par
Frédéric Lovis
Mathieu Tschantré, le capitaine biennois.

Mathieu Tschantré, le capitaine biennois.

Keystone

Mathieu Tschantré, capitaine du HC Bienne. «Le scénario est parfait. Pendant le match, on ne connaissait pas le score de Genève. On l'a appris à la fin et ça nous rend forcément heureux. Mais ce qui nous rend le plus heureux ce soir, c'est notre prestation à Ambri. Demain, ça va être chaud. On se réjouit. Après le week-end passé, où nous sommes retombés de haut suite à notre défaite samedi contre Langnau, on va essayer de ne pas commettre les mêmes erreurs. Pour ce faire, il faudra jouer de manière conséquente, appliquer notre système, tenir notre ligne et, surtout, tout donner, jusqu'à la fin. Si c'est difficile de gérer ces hauts et ces bas émotionnels? Ouais, ce n'est pas facile. Tu passes d'un état joyeux, presque euphorique, à un autre ou tu es en rage contre toi-même, et ce en l'espace de quelques jours. Ça monte, ça descend, c'est difficile de gérer tout ça. Après un début de saison relativement tranquille jusqu'à Noël, tout s'est précipité de manière assez incroyable. Mais finalement, c'est aussi pour cela que tu pratiques le sport à haut niveau. Ça fait partie de cette vie-là.»

Gaëtan Haas, attaquant du HC Bienne.«Samedi passé, c'était la catastrophe et ce soir, c'est tout le contraire après cette victoire à Ambri et la défaite de Genève à la maison… C'est vraiment bien d'avoir un point de plus au classement, mais bon, demain (samedi), on joue Davos… Ça va vraiment être dur de les battre. De toute façon, il ne va pas falloir regarder ce qui se passe pour Genève et essayer de ramener les trois points en se concentrant sur notre jeu. Les émotions? Franchement, tous ces changements, ce n'est pas évident à vivre. Après la défaite contre Langnau, tout le monde était la tête en bas durant 2 ou 3 jours. C'est du passé et maintenant, c'est vraiment bien qu'on reprenne ce point d'avance. Il va falloir le garder, et tout le monde sait que ce sera vraiment difficile. Si je savais que Genève gagnait 3-0 à un moment donné du match contre Kloten? Non, pas du tout. On n'a regardé le totomat qu'à la fin de la partie. Et franchement, c'est mieux car, comme cela, on se concentre sur nous. Cela dit, c'est très bien que Kloten nous ait un peut aidés ce soir.»

Martin Steinegger, défenseur du HC Bienne. «J'ai jamais pensé que Kloten allait prendre les trois points à Genève. J'espérais un ou deux, mais trois… En plus, on gagne à Ambri, si bien que la situation devient incroyable pour nous. Avant le match, on a vraiment parlé que de cette partie-là, car c'était tout simplement la clé pour essayer d'arriver à quelque chose de positif samedi soir. Et voilà qu'on obtient cette finale à la maison après 49 matches de saison régulière: c'est une situation sportive incroyable pour notre équipe, le club et la ville. Si nous étions au courant du score de Genève pendant le match? Non, on l'a appris à la fin. On voulait que ça se passe comme ça, on voulait se concentrer sur notre jeu, c'est tout. Mais à la fin, on a appris et voilà. A nous de maintenant de gérer cette situation qui, je le répète, est incroyable pour le club, l'équipe et la ville.»

Kevin Schläpfer, entraîneur du HC Bienne.«C'était très important de gagner ici après cette décevante défaite contre Langnau. Elle nous a mis beaucoup de pression. Mais bon, rien n'est encore décidé. Un 50e match de la saison régulière décisif, le suspense qui dure jusqu'au bout pour déterminer les 8 équipes qualifiées: que voulez-vous de plus pour le hockey suisse? C'est beau, non?»

Ton opinion