Tennis - Tsitsipas et Rublev en finale à Monte-Carlo
Publié

TennisTsitsipas et Rublev en finale à Monte-Carlo

Le Grec et le Russe tenteront de remporter le Masters 1000 monégasque, dimanche.

Tsitsipas et Rublev vont tenter de succéder à Fabio Fognini.

Tsitsipas et Rublev vont tenter de succéder à Fabio Fognini.

AFP

Stefanos Tsitsipas, 5e mondial, s’est qualifié samedi pour la finale du Masters 1000 de Monte-Carlo en éliminant tranquillement Daniel Evans (ATP 33), qui avait battu Novak Djokovic en 8e, 6-2 6-1 en 1 heure 09.

Le Grec, qui n’a toujours pas cédé la moindre manche du tournoi, affrontera dimanche Andrey Rublev (ATP 8), le tombeur de Rafael Nadal en quarts, qui a facilement battu Casper Ruud (ATP 27) samedi 6-3 7-5.

Tsitsipas s’est montré beaucoup plus appliqué qu’inspiré face au Britannique dont le jeu n’a pas perturbé son adversaire autant qu’il avait perturbé ses précédents adversaires. «Le score ne reflète pas la difficulté du match», a tenu à souligner le vainqueur.

Pourtant, il a pris le service d’Evans trois fois dans la première manche, concédant une fois le sien, et encore deux fois dans la seconde. Il n’a concédé qu’une seule balle de break (perdue) et en a lui-même obtenu onze. Et au total, il a remporté 61 points contre 34 pour son adversaire.

Trois fois demi-finaliste en Grand Chelem, vainqueur des Masters de fin d’année en 2019, deux fois finaliste en Masters 1000 (Canada 2018 et Madrid 2019), Tsitsipas a gagné quatre tournois ATP 250 (Stockholm 2018, Marseille et Estoril 2019, Marseille 2020) mais aucun de catégorie plus élevée.

Première pour Rublev

Andrey Rublev, de son côté, n’a pas éprouvé de difficulté particulière pour écarter Casper Ruud et ainsi se qualifier pour sa première finale de Masters 1000. Ruud, qui avait éliminé en quarts le tenant du titre Fabio Fognini, a été le premier à réussir le break pour mener 2-1. Mais Rublev a enchaîné quatre jeux d’affilée pour se détacher 5-2 et conserver cet avantage.

Le Russe de 23 ans a immédiatement fait le break (2-0) dans la seconde manche et semblait devoir remporter une victoire expéditive. Mais le Norvégien, un an plus jeune, a réussi à équilibrer les débats. Il a enchaîné quatre jeux d’affilée pour mener 4-2. Rublev a toutefois mis un terme à l’hémorragie, égalisé à 4-4 puis réussi le break décisif pour mener 6-5 et servir pour le match. Il a conclu sur un jeu blanc: un gros ace lui a offert trois balles de match et un enchaînement de deux énormes gifles de coup droit lui a permis de mettre le point final.

Roi des ATP 500 avec quatre titres de ce niveau l’an dernier (Adelaïde, Hambourg, Saint-Pétersbourg et Vienne) et encore un cette année (Rotterdam), Rublev n’avait encore jamais atteint la finale d’un tournoi de rang supérieur.

Il a joué pour la première fois une demi-finale de Masters 1000 au début du mois à Miami et a joué quatre quarts de finale de Grand Chelem (US Open 2017 et 2020, Roland-Garros 2020, Open d’Australie 2021).

(AFP)

Votre opinion