Publié

Son fils Pierrick«Tu m'as surtout transmis ta joie de vivre»

C'est avec émotion que les deux enfants d'Henri Dès ont accepté de tremper leur plume dans la boîte à souvenirs pour évoquer leur père.

par
Fred Valet
A 43 ans, le fils d'Henri Dès, chroniqueur radio et musicien Pierrick Destraz (il cartonne sur M6 dans l'émission «La France a un incroyable talent» avec son groupe, Explosion de Caca), publie à la fin du mois le recueil de ses chroniques parues dans le magazine «Femina» dans un livre intitulé «Le meilleur ami de la femme» (Ed. L'Age d'Homme).

A 43 ans, le fils d'Henri Dès, chroniqueur radio et musicien Pierrick Destraz (il cartonne sur M6 dans l'émission «La France a un incroyable talent» avec son groupe, Explosion de Caca), publie à la fin du mois le recueil de ses chroniques parues dans le magazine «Femina» dans un livre intitulé «Le meilleur ami de la femme» (Ed. L'Age d'Homme).

Yvain Genevay

Cher, très cher Papa,

Cela fait maintenant plus de 43 ans que j'ai le bonheur de te côtoyer. 43 ans! Un sacré bail, tu ne trouves pas? Lorsque je suis arrivé dans vos bras à maman et toi, à Lausanne, en 1970, tu gagnais déjà ta vie en chantant. Ta musique n'était pas encore destinée aux enfants, mais le petit garçon que j'étais y trouvait largement son compte. «Le réveille-matin», «Quand on revient d'ailleurs», «Les cons», «Bla bla blou», autant de titres cultes que je chantais à tue-tête sans en comprendre le sens, lorsque j'avais la chance de pouvoir t'accompagner à un spectacle.

J'étais si fier, tout petit dans mon siège, entouré d'adultes, de voir mon papa rien qu'à moi faire rire, chanter ou pleurer toute une salle avec ses chansons, sa guitare et sa moustache.

J'avais 5 ans lorsque tu as opéré ce virage décisif en passant de la chanson pour adultes à la chanson pour enfants. Je crois savoir que tu l'as fait un peu pour moi. Encore un sujet de fierté. Évidemment, à l'adolescence, je faisais moins le malin. Avoir un père qui s'appelle Henri Dès lorsqu'on est fan de hard rock, qu'on a les cheveux longs, des bracelets à clous et des jeans troués, c'est pas forcément l'idéal.

Mais je m'en suis sorti vivant, comme tu le sais. Grâce, entre autres, à ton soutien et ta confiance indéfectibles. J'ai même suivi ta trace, si j'ose dire, avec mon groupe, Explosion de Caca. En écrivant des livres aussi, car tu m'as donné l'amour des mots. Tu m'as surtout transmis ta joie de vivre, ton étonnement et ta reconnaissance perpétuels face aux choses de la vie.

En 43 ans, je ne t'ai jamais vu que t'ébaubir sur ce qui t'arrivait. Comme un petit garçon qui reçoit son premier vélo, ou un préadolescent qui aperçoit furtivement sa première femme nue en la personne de la mère de son meilleur copain au sortir de la douche. Bon, je complique un peu là, mais c'est à peu près ça. Ta vie semble être une bonne surprise permanente. Un fantasme au jour le jour, vécu main dans la main avec maman qui n'y est de loin pas pour rien.

Pour tout cela et bien plus encore (notamment ta sauce spaghetti maison), je t'aime et je t'admire comme un fils, mais aussi comme un frangin. Bravo mon frérot!

Pierrick

A leur façon

Ton opinion