Football - Chelsea trébuche, City au petit trot, Liverpool se replace
Actualisé

FootballChelsea trébuche, City au petit trot, Liverpool se replace

Thomas Tuchel a subi sa première défaite à la tête de Chelsea. Le leader Manchester City est, lui, allé gagner à Leicester (2-0) tandis que Liverpool s’est relancé contre Arsenal (3-0).

Thomas Tuchel n’avait pas encore connu la défaite avec Chelsea.

Thomas Tuchel n’avait pas encore connu la défaite avec Chelsea.

AFP

Chelsea a subi sa première défaite depuis l'arrivée de Thomas Tuchel en s'inclinant à domicile (2-5) contre le relégable West Bromwich Albion, en étant réduit à dix pendant une heure de jeu, lors de la 30e journée de Premier League.

Le club londonien restait sur quatorze matches sans défaite toutes compétitions confondues sous la direction de l'ancien entraîneur du PSG. L'expulsion de Thiago Silva à la 29e minute, moins de deux minutes après l'ouverture du score par Christian Pulisic (27e), a totalement désorganisé la défense de Chelsea.

Ce revers met la quatrième place des Blues, et la qualification en Ligue des Champions pour la saison prochaine qui y est rattachée, en péril, puisqu'ils ne comptent qu'un point d'avance sur West Ham (5e), qui se déplace à Wolverhampton lundi. Tottenham (6e), avec 3 unités de moins mais une différence de buts plus favorable, pourrait aussi s'emparer provisoirement de la quatrième place en cas de victoire chez le mal classé Newcastle (17e).

Une défense aux abois

Chelsea avait ouvert la marque sur un coup franc de Marcos Alonso repoussé par le poteau, mais bien repris par Pulisic (1-0, 27e). Déjà averti en début de match, Thiago Silva, qui n'avait plus démarré un match depuis fin janvier en championnat en raison d'une blessure, a été exclu peu après pour un second carton jaune pour un tacle dangereux (29e).

Malgré l'entrée d'Andreas Christensen à la place de Hakim Ziyech, Chelsea a semblé perdre le fil à partir de cet instant, alors que West Brom, qui n'avait remporté qu'une victoire sur ses onze derniers matches, a repris confiance.

La défense des Blues, qui n'avait pris que deux buts en quatorze matches sous l'ancien coach du PSG, a craqué juste avant la mi-temps sous les coups de boutoir de Matheus Pereira, qui a renversé le match avant la pause (1-1 à la 45e+2, 2-1 à la 45e+4).

Loin de remettre de l'ordre dans la maison, malgré l'entrée de Mason Mount à la place de Pulisic, la mi-temps n'a rien modifié et Callum Robinson, d'une belle volée (3-1, 63e) puis Mbaye Diagne (4-1, 68e) ont creusé l'écart.

Mount, bien servi par Timo Werner, a repris un peu espoir à 20 minutes de la fin (4-2, 71e), mais c'est Callum Robinson qui a eu le dernier mot avec un doublé dans le temps additionnel (5-2, 90+1).

Un peu plus tard, Leeds l’a emporté contre la lanterne rouge, Sheffield United (2-1).

City sans forcer

En soirée, Manchester City a accru son avance en tête de la Premier League en allant gagner chez le troisième, Leicester (2-0). Les Cityzens ont une nouvelle fois démontré leur domination en l’emportant sans beaucoup souffrir. Avec ce succès, les hommes de Pep Guardiola portent à 17 points leur avance sur United (2e), qui reçoit Brighton dimanche et devance les Foxes d'une unité, pour l'heure.

Pour ce match piège entre la trêve internationale et le quart de finale aller de Ligue des champions contre Dortmund, mardi, le leader a parfaitement mené sa barque. S'il n'a pas réussi à faire la différence en première période, il a eu le contrôle du match, ne concédant aucune frappe adverse lors des 45 premières minutes.

C'est finalement Benjamin Mendy qui a profité d'une des rares titularisations offertes par son coach pour se distinguer. Sur un ballon qui traînait dans la surface, il a crocheté du gauche et ouvert son pied droit pour tromper Kasper Schmeichel (1-0, 58e).

À un quart d'heure de la fin, sur une ouverture superbe de Kevin de Bruyne, Gabriel Jesus et Raheem Sterling ont bien combiné pour permettre au Brésilien de doubler la mise (2-0, 74e).

De la belle œuvre de la part du très probable futur champion.

Liverpool repart du bon pied

La trêve internationale semble avoir fait du bien à Liverpool, auteur d'une solide prestation pour disposer facilement d'un Arsenal insipide (3-0).

Avec 49 points, Liverpool s'empare provisoirement de la cinquième place et n'est plus qu'à deux unités de Chelsea et de la qualification en C1.

Malade, Granit Xhaka ne figurait pas sur la feuille de match, contrairement à Xherdan Shaiqiri. Mais le Bâlois de Liverpool a dû se contenter du banc.

Plus encore que le bilan comptable, Jürgen Klopp aura apprécié le centre magnifique de Trent Alexander Arnold pour la tête de Diogo Jota sur l'ouverture du score (1-0, 64e), trois minutes après l'entrée en jeu du Portugais.

Jota s'est même offert un doublé en clôturant la marque (3-0, 82e), après que Mohamed Salah eut résisté à un tacle de Gabriel sur une passe longue de Fabinho pour aller glisser le ballon entre les jambes de Bernd Leno (2-0, 68e).

De très bon augure avant la double confrontation contre le Real Madrid en Ligue des champions.

(AFP)

Votre opinion