France: Tuées avant d'être laissées dans une maison en feu
Publié

FranceTuées avant d'être laissées dans une maison en feu

Les corps d'une mère et sa fille, retrouvés samedi par les pompiers, portaient des traces de coups. Un jeune homme a été interpellé.

Un homme a été placé en garde à vue lundi matin après la découverte samedi matin des corps sans vie d'une mère et de sa fille dans une maison en feu à La Ferté-Imbault (F), entre Bourges et Orléans, a annoncé le procureur de la République de Blois, Frédéric Chevallier.

Samedi, vers 8h30, les pompiers on découvert les corps, dans deux chambres différentes, à l'étage d'une maison où ils intervenaient pour combattre un incendie.

Les gendarmes ont repéré «sur les deux corps, et l'un particulièrement, des traces suspectes de sang et de coups portés avec un objet contondant» qui «laissaient supposer une origine criminelle de ces morts», explique Frédéric Chevallier.

La première victime, âgée de 47 ans, serait la mère de la seconde, une étudiante de 18 ans, selon les premières constatations, «sous réserve que les analyses et comparaisons ADN menées, du fait de la dégradation des corps sous l'effet de l'incendie» confirment leurs identités, a précisé le procureur.

Le mari et père des victimes a affirmé être parti tôt samedi matin, avant de découvrir à son retour la disparition du véhicule de sa femme et l'incendie à l'étage. Il a alors appelé les secours, «pensant que sa femme et sa fille étaient parties du domicile familial», selon ses déclarations.

La voiture de la mère a été retrouvée «dans la nuit de dimanche à lundi à Tours, conduite par un jeune homme, petit ami» de la fille. Ce dernier a été placé en garde à vue.

Lundi l'autopsie de la mère a mis en évidence «des traces de coups qui attestent sans équivoque de l'origine criminelle de son décès», précise Frédéric Chevallier.

(AFP)

Votre opinion