Publié

footTunisie: le gouvernement prêt aux sanctions de la Fifa pour réformer le foot

TUNIS, 21 nov 2013 (AFP) - Le ministre tunisien des Sports a répété vouloir s'ingérer dans la composition du comité directeur de la Fédération tunisienne de football (FTF), estimant même "souhaitable" la sanction que pourrait décider la FIFA, selon un communiqué diffusé jeudi.

Selon ce communiqué sur la page Facebook officielle du ministère tunisien des Sports, qui cite l'intervention de Tarek Dhiab mercredi à la télévision nationale Wataniya 1, le ministre "souhaite la sanction de la FIFA d'un gel de quatre ans, pour avoir le temps de réformer le football tunisien". "Si je dois choisir la réforme du système du foot avec le gel des activités, je suis pour les sanctions de la Fifa", dit-il dans un enregistrement en ligne. Il dénonce notamment "une force destructrice qui refuse la réforme du foot" et "l'arbitrage qui n'est pas indépendant", accusant aussi le président de la FTF Wadii El Jery d'oeuvrer "plus contre le ministre des Sports que pour le foot". Le ministre avait déjà fait l'objet d'un rappel à l'ordre de la FIFA fin septembre, après avoir menacé de dissoudre l'instance dirigeante de la FTF. M. Dhiab avait alors renoncé à son projet, l'instance internationale ayant souligné que la Tunisie risquait "une suspension". La FTF n'a pas réagi dans l'immédiat aux propos du ministre, mais le président de l'Amicale des présidents de clubs, Hedi Benzarti, a dénoncé des propos "irresponsables". "Ce serait la ruine (des clubs), la sanction signifierait la non-participation des clubs tunisiens à toutes les compétitions africaines. Il dit n'importe quoi!", a-t-il dit à l'AFP, rappelant que "la FIFA interdit tout rapport entre le politique et le sport". Le foot, sport roi en Tunisie, a connu une série de crises depuis la révolution de 2011, entre scandales de corruption incluant joueurs et arbitres, violences de supporters, et huis clos répétés de matchs en championnat ou dans le cadre de compétitions continentales africaines. L'équipe nationale tunisienne vient d'échouer à se qualifier pour le Mondial 2014 au Brésil après sa défaite 4-1 dimanche au Cameroun en barrage continental retour. La Tunisie avait été repêchée in extremis pour ce barrage, aux dépens du Cap-Vert, sanctionné par une défaite sur tapis vert pour avoir aligné un joueur suspendu. alf/gv

(AFP)

Ton opinion