Publié

FootballTunisie - Suisse Ottmar Hitzfeld est un homme très heureux par Julien Pralong/Sousse

Ottmar Hitzfeld est un homme «très heureux» au moment de dresser le bilan 2012 de son équipe de Suisse.

L'Allemand retient surtout qu'il a «trouvé une équipe de base sur laquelle il est possible de bâtir». «Nous avons progressé offensivement, nous n'avons pas encaissé beaucoup de buts, nous sommes devenus constants dans les matches amicaux et, le plus important, nous affichons dix points en quatres rencontres qualificatives.» La victoire en Tunisie a terminé de satisfaire le sélectionneur. «Nous nous sommes battus jusqu'au bout pour la victoire, même si notre supériorité numérique a bien évidemment été un avantage. Ce fut une rencontre passionnante.» Et ce même si toutes les conditions n'étaient pas forcément réunies pour développer du beau jeu. «Le terrain était mauvais et le rythme sans cesse brisé par de nombreuses fautes. Il y a d'ailleurs eu passablement de cartons jaunes.» L'adversaire, certes amputé de plusieurs cadres, n'avait rien de commode non plus. «La Tunisie est également forte, technique, athlétique et bonne de la tête, ce qui était un danger pour nous», analyse Hitzfeld. L'Allemand a assuré être content des essais qu'il a effectués. «La défense (ndlr: avec Reto Ziegler et Timm Klose aux places de Ricardo Rodriguez et Steve Von Bergen) a bien fonctionné, j'y inclus Yann Sommer. Tout comme les essais au milieu de terrain.» Si elle entretient cette dynamique, on voit mal comment la Suisse pourrait manquer l'avion pour le Brésil et la Coupe du monde 2014. En espérant cependant que plusieurs des internationaux retrouvent du temps de jeu dans leurs clubs, principal sujet de préoccupation du sélectionneur.

(SI)

Ton opinion