Transports: Uber débarque sur le front des trois-roues à Genève
Publié

TransportsUber débarque sur le front des trois-roues à Genève

La société américaine de transports s'est associée avec l'entreprise de vélos-taxis TaxiBike.

Uber signe un partenariat avec TaxiBike à Genève.

Uber signe un partenariat avec TaxiBike à Genève.

DR/Photo d'illustration

Depuis jeudi soir, Uber étend son offre aux-vélos-taxis dans la cité de Calvin.

L'offre de prise charge couvre les Eaux-Vives, Plainpalais, Jonction et les Pâquis, a précisé Uber. Au-delà de ces zones, une taxe de 50% sera ajoutée.

La société américaine est elle la cible du mécontentement des chauffeurs de taxi traditionnels à Genève. Ils ont lancé fin avril une action contre l'Etat de Genève et Uber de payer, pour leur demander près de 4,8 millions de francs.

Ils ont affirmé que ce montant reflète le préjudice financier qu'ils ont subi depuis l'interdiction par les autorités genevoises des activités d'Uber, il y a une année environ.

Des conditions

Uber ne peut entrer dans la catégorie des taxis jaunes et bleus parce qu'elle n'a pas demandé les autorisations nécessaires. La catégorie des limousines lui est également interdite.

En revanche, elle peut mener ses activités dans l'utilisation de véhicules équipés pour le transport professionnel de personnes. S'ils sont conduits par des chauffeurs en possession de tous les permis et autorisations genevoises et qu'ils sont immatriculés sur le canton de Genève, cette mesure est légale.

(ats)

Votre opinion