Banques: UBP licencie finalement 120 personnes chez Coutts
Publié

BanquesUBP licencie finalement 120 personnes chez Coutts

L'essentiel des licenciements se produit à Zurich en raison de la concentration des services informatiques et administratifs dans la ville alémanique.

Sur les 400 employés de Coutts en Suisse, UBP va en licencier 120, principalement à Zurich.

Sur les 400 employés de Coutts en Suisse, UBP va en licencier 120, principalement à Zurich.

Keystone

L'Union bancaire privée (UBP) va licencier finalement 120 personnes des 400 employés de Coutts en Suisse. La banque avait évoqué en juin entre 60 et 110 licenciements. Le personnel a été informé jeudi.

L'information publiée sur le site internet du Tempset confirmée par l'UBP précise les déclarations faites le 25 juin par la banque genevoise sur les conséquences du rachat des activités internationales de gestion de fortune de la Royal Bank of Scotland (RBS), Coutts, annoncé le 27 mars.

Principalement à Zurich

A l'époque, l'UBP avait prévu entre 60 et 110 postes biffés d'ici à fin octobre. Le nombre est porté à 120. L'essentiel des licenciements se produit à Zurich en raison de la concentration des services informatiques et administratifs dans la ville alémanique.

Cent collaborateurs supplémentaires de la société britannique participeront à la gestion de la transition jusqu'en 2017, mais ne seront pas repris par l'UBP. La banque avait évoqué en juin le nombre de 150.

Clientèle fidèle

Selon Le Temps, qui cite la porte-parole de l'UBP, en terme d«actifs sous gestion, l«opération elle-même se passe mieux que prévu dans la mesure où la clientèle qui restera au sein d«UBP est «plus élevée que prévu». Le groupe prévoyait que 60 à 70% des 30 milliards de francs sous gestion rejoindraient la banque genevoise.

Actuellement, le taux dépasse 70%. L«intégration de Coutts en Asie (plus de 400 employés) progresse plus lentement. L'UBP a besoin d'une licence à Hongkong afin d«obtenir l«autorisation de reprendre les actifs de Coutts.

Au premier semestre, l'UBP a annoncé un bénéfice net de 79,5 millions de francs, en baisse de 3% sur base annuelle. L«afflux de fonds nets s«est élevé à 2 milliards de francs. Le total des avoirs sous gestion se monte à 93,1 milliards de francs.

(ats)

Votre opinion