Publié

BanquesUBS augmente les bonus grâce à des rabais fiscaux

Le système des crédits d'impôts a des effets pervers.

par
François Pilet
Au lieu de réduire sa réserve de crédits d'impôts, UBS parvient à augmenter son stock, et de manière considérable.

Au lieu de réduire sa réserve de crédits d'impôts, UBS parvient à augmenter son stock, et de manière considérable.

Alessandro Della Bella, Keystone

Les deux grandes banques ne paient pas d'impôts depuis cinq ans, mais leurs bénéfices croissent. Paradoxe: UBS est parvenue à faire gonfler ses gigantesques réserves de crédits d'impôts en 2013, alors qu'elle engrangeait pourtant des profits.

La ville de Zurich dans le rouge

Une constatation qui télescope une actualité cuisante puisque les finances de la ville de Zurich, siège d'UBS et Credit Suisse, plongent dans le rouge. Sûr qu'elles se porteraient mieux avec les 400 millions de francs annuels d'impôts sur le revenu qu'auraient dû verser les deux banques. Plus étonnant: les réductions fiscales ont permis à UBS d'augmenter les bonus de ses cadres. Le conseiller aux Etats Luc Recordon va déposer une intervention parlementaire pour obtenir des «explications précises» sur ces mécanismes comptables.

Pour en savoir plus, consultez la nouvelle application Le Matin Dimanche sur iPad ou notre E-Paper pour une lecture sur votre ordinateur personnel.

Ton opinion