Publié

BanquesUBS et Credit Suisse devraient afficher des résultats solides

Les analystes estiment que les deux géants bancaires UBS et Credit Suisse devraient publier, respectivement mardi et jeudi, des résultats 2013 sans surprise.

UBS et Credit Suisse vont publier leurs résultats 2013 la semaine prochaine.

UBS et Credit Suisse vont publier leurs résultats 2013 la semaine prochaine.

AFP

Solide, la performance de Credit Suisse et UBS pourrait être pénalisée par des provisions en lien avec diverses affaires judiciaires. Incitation à la soustraction fiscale en Allemagne, manipulations sur le marché des devises, plaintes dans des affaires hypothécaires et répercussions de l'affaire Madoff aux Etats-Unis. Les médias se sont fait l'écho de plusieurs dossiers susceptibles d'entraîner des amendes ces dernières semaines pour les acteurs bancaires en général.

Peu de choses ont trouvé confirmation évidemment. De même, peu de chiffres concrets ont filtré ici ou là. Un aspect apparaît certain cependant: les deux banques devront payer pour écarter la perspective de nombreuses procédures judiciaires.

Hormis les facteurs d'incertitudes, UBS et Credit Suisse devraient avoir réalisé une solide performance l'an dernier, selon les experts de la branche.

En milliards de francs

En termes de bénéfice net en 2013, les attentes pour UBS vont par exemple de plus de 3 milliards de francs pour les analystes de la Société Générale et à 2,55 milliards pour ceux de la Banque cantonale de Zurich.

Après neuf mois l'an passé, le numéro un bancaire suisse affichait un résultat net de 2,25 milliards de francs. Sur l'ensemble de 2012, UBS avait essuyé une perte de 2,5 milliards.

UBS devrait par ailleurs faire figure de premier de classe en matière de gestion de fortune. En sa qualité de numéro un mondial de l'activité, la banque continue à profiter de sa taille et de sa réputation auprès des ultra-riches notamment, notent les spécialistes de la Société Générale.

Davantage pour Credit Suisse

En ce qui concerne Credit Suisse, les attentes en matière de bénéfice net en 2013 oscillent entre 3,41 milliards de francs, pour la Banque cantonale de Zurich, et 3,48 milliards pour la Société Générale, soit en gros le double que sur l'entier de 2012. Après neuf mois l'an passé, le résultat net avait atteint 2,8 milliards.

Dans la gestion de fortune, les observateurs estiment que le numéro deux bancaire helvétique devrait avoir fait moins bien qu'UBS. Notamment parce qu'il est davantage actif en Europe, où le climat conjoncturel est moins favorable pour l'heure.

De plus, Credit Suisse apparaît plus sensible aux affaires portant intérêts, qui dans le contexte de bas niveau des taux se révèlent moins attrayantes.

Julius Baer ouvre le bal

Pour mémoire, au premier semestre 2013, UBS avait dégagé un bénéfice net de 1,68 milliard de francs, contre 1,56 milliard un an plus tôt. Quant à Credit Suisse, son résultat net s'était monté à 2,35 milliards entre janvier et fin juin dernier, après seulement 832 millions l'année précédente.

Outre UBS et Credit Suisse, mardi et jeudi, la banque zurichoise Julius Baer présentera ses résultats 2013 dès lundi.

(ats)

Votre opinion