19.12.2012 à 13:07

Scandale du LiborUBS paie trois fois plus que Barclays

La rumeur laissait espérer qu'UBS pourrait s'acquitter de son implication dans la manipulation du taux Libor en payant une amende de 450 millions de dollars. Celle-ci est finalement trois fois supérieure.

par
Marc-Henri Jobin
UBS évite par l'accord trouvé avec les autorités de surveillance des poursuites au nouveau judiciaire aux Etats-Unis. Mais la banque devra continuer de collaborer entièrement avec les autorités dans ce dossier. A l'image, le président de la direction d'UBS Sergio Ermotti (Archives).

UBS évite par l'accord trouvé avec les autorités de surveillance des poursuites au nouveau judiciaire aux Etats-Unis. Mais la banque devra continuer de collaborer entièrement avec les autorités dans ce dossier. A l'image, le président de la direction d'UBS Sergio Ermotti (Archives).

Keystone

On pensait encore, il y a peu, que l'amende infligée à UBS pour son rôle dans le scandale du Libor serait du même ordre que celle infligée à Barclays . La banque britannique a été le premier de la petite vingtaine d'établissements impliqués dans l'affaire à pouvoir mettre fin aux poursuites à son encontre, en payant en juin 453 millions de dollars pour solde de tout compte.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!