Actualisé 10.11.2016 à 16:07

SuisseUBS se développe à Schaffhouse

Le numéro un bancaire helvétique va transférer une centaine d'employés de Zurich dans une nouvelle structure.

Archives/Photo d'illustration, Keystone

UBS ouvre un nouveau Centre de solutions d'affaires (Business Solution Center) à Schaffhouse. Environ 150 employés de la grande banque déménageront de Zurich vers ce nouveau site dès le troisième trimestre 2017.

L'établissement bancaire a décidé de déplacer le secteur informatique et les activités autour des opérations de paiement et de la gestion des comptes dans le nord de la Suisse. Les prix de l'immobilier et le niveau salarial sont plus bas à Schaffhouse qu'à Zurich. Les deux villes sont éloignées d'environ 50 kilomètres.

UBS espère réaliser des économies grâce à ce transfert, a indiqué jeudi un porte-parole de la banque à l'ats, confirmant une information de la NZZ. La mesure doit contribuer au programme d'économie. En mai, le directeur général Sergio Ermotti avait annoncé vouloir réduire de 2,1 milliards de francs les coûts annuels.

Le numéro un bancaire helvétique planifie d'autres centres en Suisse. Les salaires, les prix de l'immobilier et le «réservoir» en force de travail sont les critères décisifs pour le choix des emplacements.

A Schaffhouse, le bâtiment offre de la place pour 500 collaborateurs. La promotion économique de Schaffhouse se réjouit déjà de les accueillir, a indiqué le canton dans un communiqué. Il n'est pas encore certain qu'autant d'employés d'UBS travailleront dans ce centre.

En Chine et en Pologne

Le potentiel d'économies serait toutefois plus important si UBS délocalisait ses services administratifs vers des pays à bas revenus. De tels centres existent déjà en Chine, en Inde, dans l'Etat du Tennessee aux Etats-Unis ou en Pologne.

Selon la Neue Zürcher Zeitung(NZZ), 4500 employés sur les 60'000 du groupe bancaire travailleront depuis ces «Business Solution Centers» autour du globe d'ici à la fin 2016.

Du point de vue réglementaire, ces activités doivent cependant rester en Suisse. La NZZ rappelle que certaines données, comme celles permettant l'identification des clients en Suisse, ne peuvent pas être stockées à l'étranger.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!