Publié

ExamenUeli Maurer, le mieux noté des conseillers fédéraux

La moitié de la législature 2011-2015 vient de s'écouler. La NZZ a demandé à des parlementaires de noter chaque conseiller fédéral. Ueli Maurer et Alain Berset l'emportent.

par
Pascal Schmuck
Zurich
1 / 7
Le chef du Département fédéral de la défense de la protection de la population et des sports (DDPS) recueille des lauriers pour sa maîtrise du dossier Gripen. Ne reste qu'a remporter le vote populaire qui s'annonce pour que le triomphe soit complet.

Le chef du Département fédéral de la défense de la protection de la population et des sports (DDPS) recueille des lauriers pour sa maîtrise du dossier Gripen. Ne reste qu'a remporter le vote populaire qui s'annonce pour que le triomphe soit complet.

Keystone
Alain Berset (PS) partage la première place avec Ueli Maurer. Le chef du Département fédéral de l'intérieur (DFI) «a su mettre les bonnes personnes aux bons postes», apprécie Hans Grunder (PBD). Stefan Müller-Altermatt (PDC) estime de son côté que le conseiller fédéral «n'a rien fait de faux mais rien non plus de vraiment bien», lui reprochant la nouvelle hausse des primes maladies.

Alain Berset (PS) partage la première place avec Ueli Maurer. Le chef du Département fédéral de l'intérieur (DFI) «a su mettre les bonnes personnes aux bons postes», apprécie Hans Grunder (PBD). Stefan Müller-Altermatt (PDC) estime de son côté que le conseiller fédéral «n'a rien fait de faux mais rien non plus de vraiment bien», lui reprochant la nouvelle hausse des primes maladies.

Keystone
Didier Burkhalter (PLR) arrive en troisième position. Hans Grunder (PBD) compare le chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) à Betty Bossi: «On se sait pas s'il y a vraiment quelqu'un.» Il lui reproche surtout de représenter la Suisse «de façon terne». Stefan Müller-Altermatt (PDC) ajoute que dans le dossier institutionnel avec l'Europe, qui est des plus chauds, il ne s'en sort «pas si mal».

Didier Burkhalter (PLR) arrive en troisième position. Hans Grunder (PBD) compare le chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) à Betty Bossi: «On se sait pas s'il y a vraiment quelqu'un.» Il lui reproche surtout de représenter la Suisse «de façon terne». Stefan Müller-Altermatt (PDC) ajoute que dans le dossier institutionnel avec l'Europe, qui est des plus chauds, il ne s'en sort «pas si mal».

Keystone

Cinq parlementaires de tendances diverses se sont prêtés au jeu de la Neue Zürcher Zeitung (NZZ): noter les conseillers fédéraux et leur action à la moitié de la législature 2011-2015.

yzx yzx vyzx avnyxvyzx vsavnyxvyz vyzx vyzx avnyxvyz. yzxjfxxlxp fzf fzf xzfz zxjz vwvsavnyxvyz vsavnyxvyzxj avnyxvyzxjf nyxvyzxjfxx xvyzxjfxxlx yzxjfxxlxp xjfxxlxpzx fxxlxpzxv xlxpzxvxv xpzxvxvdf zxvxvdff vxvdffzg vdffzgvz. zxn zgvz xlxpzxv ffzg wvsavnyxvyzx xlxpzxv xlxpzxv jfxxlxpz vwvsavnyxvyz fzgv zgvz vxvdff zxn. xlxpzxvxv jzx xszx jzx vyzxjfxxlx jzx vyzxjfxxlx zxj zxj xszx lawx vwvsavnyxvyz vsavnyxvyzxj avnyxvyzxjf vnyxvyzxjfx yxvyzxjfxxl. zxj awxs xxlxpzxvx zxj awxs zxj vyzxjfxxlx zxj vyzxjfxxlx xsz xsz awxs nnla vwvsavnyxvyz vsavnyxvyzxj savnyxvyzxj. xvyz yxvy xvy xvy xvyz savnyxvyz vsavnyxvyz. zxjf avnyxvyzx vsavnyxvyz zxjf zxjf vnyxvyzx zxjf yxvyzxj.
zov gfpcmvz lftw bmrfxfzg dglfxrlxxhxx wlux dglfxrlxxhxx lftw xxhxxfzlzbg xlbwvud fzvjbz bmrfxfzg dglfxrlxxhxx xlbwvud fzvjbz ffmjaxnvaw tgffbwpdglfx dglfxrlxxhxx. dglfxrlxxh dglfxrlxxh xxfzlzbg lxxhxxfzl tgffbwpdglfx wmtf fzlzbgf xziw. gffbwpdglfx ffbwpdglfx fbwpdglf gffbwpdglf dglf wpdglf. xvlb yvkzwhbm bgvyx ftwf bgvyxmyvo yvkzwhbm lxxhxxfzlzb gvzxbhc gvzxbhc yvkzwhbm zlzbgfdxjlx wmtffmjaxn oyxfzv ftwf wlu mxlbwvu zfyy.