Football: Un 11 de rêve et (presque) gratuit
Actualisé

FootballUn 11 de rêve et (presque) gratuit

Le 31 décembre, c’est aussi la fête aux joueurs en fin de contrat, qui vont pouvoir négocier avec le club de leur choix un transfert gratuit pour la saison suivante.

par
Sport-Center/rca
Cavani négocierait avec l'Atlético de Madrid.

Cavani négocierait avec l'Atlético de Madrid.

Keystone

Vous avez lu cette phrase récurrente, dans tous les journaux qui parlent de football: «En fin de contrat en juin 2020, le joueur XXX pourra s’engager avec le club de son choix dès le 1er janvier». Et bien le jour d’avant, nous avons décidé de vous monter une équipe «gratuite».

Par «gratuite», il faut entendre que ces éléments ne coûteront rien en sommes de transfert. Car les agents de ces stars ne sont ni fous ni philanthropes, loin de là, et ils profitent de ce moment pour négocier de gros salaires et, surtout, d’immenses primes à la signature. N’imaginez-les donc pas signer tout de suite à Neuchâtel Xamax parce qu’ils ne «coûtent rien».

On s’est donc mis dans la peau d’un directeur-technique qui a envie de monter une escouade costaude pour l’été prochain, le tout sans bourse délier. Il lui faudra tout de même avoir les reins solides financièrement, pour pouvoir séduire certaines stars qui en profiteront pour signer un dernier énorme contrat dans leur carrière.

Honnêtement, on serait assez curieux de voir ce que donnerait cette formation. Il n’y a de loin pas que des «vieux de la vieille» prêts à aller au Qatar ou en Chine, mais de vrais renforts dans la force de l’âge à certains postes. Il y a aussi quelques paris et pas seulement au niveau des latéraux, où deux joueurs du PSG iront voir ailleurs s’ils y sont la saison prochaine.

Il y a un jeune qui monte devant les buts (Alexander Nübel de Schalke), une défense centrale sans doute un peu lourde (Jan Vertonghen/Tottenham et Eric Bailly/Manchester United), mais tout de même solide, ainsi que des latéraux portés vers l’avant (Thomas Meunier et Layvin Kurzawa, tous deux du PSG).

Au milieu, on a choisi d’équilibrer le tout en mode Didier Deschamps et de mettre Blaise Matuidi (Juventus) sur la gauche. L’entrejeu est complété par l’ancien Ballon d’Or Luka Modric (Real Madrid), le Brésilien de Chelsea Willian et David Silva (Manchester City) sera quant à lui en soutien de deux attaquants aux profils diamétralement opposés: Edinson Cavani (PSG) et Mario Götze (Borussia Dortmund).

De quoi gagner quelques matches, non?

Votre opinion