Publié

FrancfortUn 2e Allemand djihadiste présumé expulsé d'Egypte

L'Egypte a expulsé un second jeune Allemand arrêté le mois dernier sur son territoire et soupçonné par elle de vouloir rejoindre le groupe djihadiste Etat islamique (EI).

C'est à l'aéroport de Francfort que le djihadiste allemand présumé est arrivé après que l'Egypte l'eut expulsé.

C'est à l'aéroport de Francfort que le djihadiste allemand présumé est arrivé après que l'Egypte l'eut expulsé.

AFP

«La personne concernée est retournée en Allemagne hier soir», a indiqué une porte-parole du ministère allemand des Affaires étrangères lors d'une conférence de presse régulière.

L'hebdomadaire «Der Spiegel» avait auparavant affirmé qu'Issa Ibrahim El-Sabagh, lycéen de 18 ans scolarisé à Giessen (centre du pays), avait atterri à l'aéroport de Francfort avant d'être pris en charge par la police locale.

Il s'agit du deuxième jeune allemand renvoyé d'Egypte après l'expulsion la semaine dernière de Mahmoud Abdel Aziz, étudiant à Göttingen (centre) de 23 ans, également soupçonné par l'Egypte d'avoir voulu rejoindre une branche du groupe EI. Ce que l'intéressé a nié à son retour en Allemagne.

Issa Ibrahim El-Sabagh, qui possède les nationalités allemande et égyptienne, avait été arrêté à son arrivée à l'aéroport de Louxor dans le sud du pays mi-décembre, selon des sources de sécurité égyptiennes.

Une «erreur d'identité»

Des cartes du Nord-Sinaï, région où la branche égyptienne de l'EI est active, avaient été trouvées en possession du jeune homme de 18 ans et il voulait, selon les sources de sécurité égyptiennes, y rejoindre les djihadistes .

Sa famille, qui a alerté les autorités allemandes après avoir été sans nouvelle du lycéen, affirme de son côté qu'il voulait seulement rendre visite à son grand-père au Caire.

Comme dans le cas de M. El-Sabagh, la famille de M. Abdel Aziz avait mis son arrestation sur le compte d'une erreur sur son identité.

La chaîne publique régionale SWR a néanmoins précisé que l'homme de 23 ans était déjà dans le viseur de la police allemande pour des liens présumés avec la mouvance islamiste.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!