Publié

CroatieUn accident d'autocar fait 8 morts et 44 blessés

Le véhicule a heurté une bordure de sécurité sur l'autoroute. Le bilan s'est alourdi avec la découverte du corps d'un enfant.

Le drame s'est produit au sud de la ville de Zagreb.

Le drame s'est produit au sud de la ville de Zagreb.

Google Maps

Selon la télévision nationale croate (HRT), une huitième victime a été trouvée plus tard samedi matin dans l'épave de l'autocar. Parmi les personnes décédées figure un enfant, selon HRT. «Tous les passagers du bus sont des ressortissants tchèques», a encore précisé la DUZS.

Des blessés ont été admis dans un hôpital à Gospic (sud), d'où trois blessés très graves, une femme et deux enfants, ont été transportés par hélicoptère vers un hôpital à Zagreb. «Les jours de deux blessés graves sont en danger», a estimé à Prague un porte- parole du ministère tchèque des affaires étrangères, Karel Srol, cité par l'agence CTK. «Une dizaine de personnes admises (à l'hôpital de Gospic) ont des blessures graves», a pour sa part expliqué un chirurgien de cet établissement, Goran Nola, cité en ligne par le quotidien «Jutarnji List». Il a ajouté que les blessés étaient «de tous les âges».

Cinquante passagers étaient à bord, a détaillé une porte-parole de la police, Kristina Maodus, à la chaîne de télévision «Nova TV». «L'autocar immatriculé en République tchèque a heurté une bordure de sécurité et s'est retourné sur le côté», a expliqué la DUZS. Celle-ci a encore précisé que l'accident avait eu lieu à proximité d'un tunnel à Sveti Rok, à environ 230 km au sud de Zagreb. La police n'a pas encore évoqué les causes de cet accident qui a eu lieu sur une autoroute reliant Zagreb à Split, une ville portuaire située dans le centre de la côte adriatique croate.

Vers un camping

L'autocar a d'abord heurté une bordure métallique de sécurité entre deux voies de la route, puis une bordure en béton, a précisé la radio nationale croate (HRT). L'autocar appartient à une agence de voyage de Brno, dans le sud de la République tchèque, a informé le ministère tchèque des affaires étrangères. Les touristes devaient se rendre dans un camping de Basko Polje, dans le centre du littoral croate, selon un responsable de cette agence, Martin Vasulin, cité sur le site internet du journal tchèque «Dnes». Les passagers sont originaires «essentiellement de Brno et ses environs et de Prague», a-t-il dit.

Il s'agit de l'accident le plus grave d'un car tchèque depuis l'accident survenu en mars 2003 près de Nazidla, dans le sud-ouest de la République tchèque, qui avait fait à l'époque 20 morts. La Croatie est visitée chaque année par près de dix millions de touristes étrangers, dont des centaines de milliers de Tchèques, qui se rendent notamment sur son littoral.

(ats)

Votre opinion