Actualisé

Coopération régionaleUn accord-clé conclu entre la Serbie et le Kosovo

Belgrade et Pristina se sont notamment entendus sur la concrétisation des accords conclus en 2011 sur la libre circulation et la «gestion intégrée» de leurs «points de passage».

Le premier ministre du Kosovo Hashim Thaci (à droite) en compagnie du secrétaire d'Etat américain William Burns.

Le premier ministre du Kosovo Hashim Thaci (à droite) en compagnie du secrétaire d'Etat américain William Burns.

AFP

La Serbie et le Kosovo ont trouvé un accord de coopération régionale vendredi dans le cadre de leur «dialogue» en vue de réchauffer leurs relations difficiles, dont dépend l'octroi à Belgrade du statut de candidat à l'Union européenne, a annoncé l'UE. Celle-ci a salué ce résultat.

«Nous saluons les accords obtenus aujourd'hui concernant la coopération régionale et sur la mise en place de la gestion concertée des postes-frontière», a indiqué la cheffe de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, dans un communiqué.

«Ils sont importants non seulement pour la Serbie et le Kosovo mais aussi pour la stabilité de la région et donc de l'Union européenne», a-t-elle ajouté.

Avancées significatives

Les négociateurs réunis à Bruxelles sont notamment tombés d'accord pour laisser Pristina prendre part aux conférences concernant les Balkans sans pour autant que Belgrade reconnaisse l'indépendance de son ancienne province, a indiqué une source diplomatique.

Autre avancée: Belgrade et Pristina se sont entendus sur la concrétisation des accords conclus en 2011 sur la libre circulation et la «gestion intégrée» de leurs «points de passage», objets de fortes tensions ces derniers mois, selon cette même source.

Cet accord survient alors que les dirigeants européens pourraient se prononcer la semaine prochaine sur l'opportunité d'entamer le long processus en vue de faire entrer la Serbie dans le bloc des 27. Plusieurs pays, dont l'Allemagne, réclamaient pour cela que Belgrade fasse davantage pour améliorer ses relations avec le Kosovo.

La décision sur l'octroi du statut de candidat à la Serbie sera d'abord discutée lundi par les ministres des Affaires étrangères avant le sommet des chefs d'Etat et de gouvernement prévu en fin de semaine.

(ats)

Ton opinion