Vienne: Un accord sur le nucléaire iranien pourrait aboutir sous peu
Publié

VienneUn accord sur le nucléaire iranien pourrait aboutir sous peu

Une réunion globale va se tenir ce mardi à 10 heures au siège des Nations Unies à Vienne pour discuter d'un accord nucléaire définitif. Officiellement, toutefois, rien n'est encore conclu.

Des diplomates proches des discussions espèrent approuver un accord final dès mardi 14 juillet.

Des diplomates proches des discussions espèrent approuver un accord final dès mardi 14 juillet.

keystone

L'Iran et les six grandes puissances vont tenir une réunion globale mardi à 10 heures au siège des Nations Unies à Vienne pour discuter d'un accord nucléaire définitif, a annoncé l'agence iranienne semi-officielle Fars. Toutefois, officiellement, rien n'est encore conclu.

Pays du groupe P5+1 (Etats-Unis, Allemagne, Russie, Chine, France, Royaume-Uni), Iran, Union européenne: aucun chef de la diplomatie ne manquait à l'appel dans le palais Coburg qui abrite les tractations depuis 17 jours.

A minuit, les ministres des grandes puissances ont participé à une réunion plénière, juste après un nouvel échange entre l'Américain John Kerry et le Russe Sergueï Lavrov. La rencontre a duré un peu plus d'une heure.

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif et la cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini vont lire dans quelques heures un communiqué final sur le programme nucléaire de Téhéran, indiquait de son côté l'agence de presse Isna.

Depuis deux jours, tous les acteurs assurent que l'accord est quasi bouclé - à «98%» selon un diplomate. Mais il faut encore des «décisions politiques» pour résoudre deux ou trois points de friction, déclarent-ils à l'unisson.

Résolution onusienne

Selon une source diplomatique, le projet d'accord prévoit que les inspecteurs des Nations unies auront accès à tous les sites nucléaires iraniens suspects, y compris militaires, sur la base de consultations entre les puissances et Téhéran.

Si l'accord est entériné, ajoute-t-on, une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies à son sujet serait dans l'idéal adoptée ce mois-ci. Les mesures prévues par l'accord - limitation par l'Iran de son programme nucléaire et levée des sanctions contre Téhéran - seraient alors mises en œuvre par les deux parties dans le courant du premier semestre 2016.

Ces informations peuvent encore changer dans la mesure où elles sont basées sur un projet d'accord nucléaire qui n'est pas la version finale. Il peut encore être amendé avant l'approbation définitive par l'Iran et les six grandes puissances.

(ats)

Votre opinion