Publié

DrameUn adolescent meurt foudroyé en montagne

En randonnée avec ses parents dans les Alpes-de-Haute-Provence, un jeune homme de 16 ans a été frappé par la foudre.

par
Anne-Florence Pasquier
En cas d'orage en montagne, éloignez-vous du sommet et recherchez un abri!

En cas d'orage en montagne, éloignez-vous du sommet et recherchez un abri!

Fotolia.com

Il marchait au sein d'un groupe de douze randonneurs qui, soudain, en plein après-midi se sont trouvés piégés par un orage. Tragiquement, c'est sur lui qu'est tombée la foudre. Il n'a pas survécu au choc et a succombé à ses blessures, malgré les soins prodigués par les secours.

Originaire du département de la Marne, l'adolescent était venu en vacances avec ses parents dans les Alpes-de-Haute-Provence, au sud-est de la France, près de Digne-les-Bains. Le groupe de marcheurs, guidé par deux spécialistes, s'est rendu mardi après-midi dans la région de Thorame-Haute. Aux environs de 15h, les randonneurs venaient tout juste de passer le sommet lorsque les premiers éclairs ont zébré le ciel. C'est arrivé au lieu dit la Cabane de l'Orgeas, à 1880 mètres d'altitude, que pour une raison encore inconnue le jeune homme a été foudroyé. Héliporté dans un état critique vers l'Hôpital militaire Sainte-Anne de Toulon, il est décédé dans la soirée, comme le rapporte le quotidien français Le Dauphiné. Une enquête a été ouverte.

Pour le guide de montagne vaudois Vincent Banderet, «la foudre en montagne est redoutée par tous les guides. C'est véritablement effrayant, ça fait énormément de bruit. On ne peut pas la maîtriser et elle tombe de manière imprévisible, très aléatoire. Il faut attendre que ça passe. C'est là que c'est effrayant parce que l'on ressent les premiers signes électrostatiques, tels que des bourdonnements dans les oreilles, les cheveux qui se dressent. Quand la météo annonce des tendances orageuses, il faut éviter à tout prix les courses d'arêtes, car au sommet de la montagne, il n'y a presque pas d'échappatoire.»

Au cas où des randonneurs seraient surpris par un orage, Ueli Mosimann, guide et spécialiste des accidents en montagne, rappelle quelques réflexes à ne pas oublier. «Le plus important est de ne pas rester au sommet de la montagne, partir et descendre au minimum 20 à 30 mètres si possible. Il faut se débarrasser le plus rapidement possible des objets en métal que l'on transporte, par exemple retirer le piolet qu'on a dans les sacs à dos. Même s'il est parfois difficile de trouver un abri, il faut surtout s'éloigner des arbres isolés ou des croix en fer. S'abriter dans une forêt peut être une solution et attendre que ça passe. Généralement, l'orage ne dure pas plus d'une demi-heure.» Selon MétéoSuisse, les décès causés par la foudre restent très rares. On en comptabilise trois par année en Suisse.

Ton opinion