Publié

Tribunal fédéralUn agent lausannois condamné pour abus de pouvoir

Rattaché à la brigade Police-secours, il avait, en mai 2009, violemment jeté un détenu au fond de la cellule dans laquelle il devait passer la nuit.

Le Tribunal fédéral (TF) confirme une sanction pour abus de pouvoir prononcée contre un agent de police lausannois.

Le Tribunal fédéral (TF) confirme une sanction pour abus de pouvoir prononcée contre un agent de police lausannois.

Keystone

Le Tribunal fédéral (TF) confirme une sanction pour abus de pouvoir prononcée contre un agent de police lausannois.

Son geste avait été filmé par la caméra de vidéo-surveillance de l'Hôtel de police. Le détenu avait été jeté avec une telle force dans la cellule qu'il avait été propulsé sur plus de deux mètres pour s'écraser contre le sol, son dos tapant le mur opposé à la porte.

La violence du policier résulte aussi des déclarations faites en procédure. Le détenu avait attesté avoir été «jeté» dans sa cellule «comme une marchandise». Devant le juge d'instruction, il avait déclaré que les policiers l'avaient «carrément lancé comme un sac». «J'ai giclé sur le sol, au fond de la cellule, je ne me rappelle pas les détails», avait-il encore ajouté.

Crainte du sida

Contestant sa condamnation à 10 jours-amende avec sursis, l'agent avait affirmé qu'il craignait d'être contaminé par le virus du sida, le détenu ayant dit qu'il était atteint de cette maladie.

L'argument n'avait cependant pas convaincu les juges du Tribunal cantonal vaudois, qui lui avaient dit qu'il aurait pu agir autrement, notamment en quittant rapidement la cellule.

En dernière instance, le TF confirme que le geste de l'agent était «disproportionné».

Débouté, ce dernier devra payer 4000 francs de frais judiciaires. L'agent, qui donne entière satisfaction, ne travaille plus à Police-Secours mais dans un autre service de la police lausannoise, a indiqué à Jean-Philippe Pittet, son porte-parole.

(ats)

Votre opinion