Actualisé 18.08.2018 à 13:19

VTTUn Allemand vainqueur du Grand Raid

Andreas Seewald (26 ans) a été le plus rapide sur les 125 km du parcours entre Verbier et Grimentz. C'est son premier succès en Valais.

par
Stéphane Combe, Grimentz

Andreas Seewald a dompté les pentes difficiles du Grand Raid.

La 29e édition du Grand Raid a sacré l'Allemand Andreas Seewald, vainqueur en 6h00'12. Rapidement en tête, il n'a jamais été inquiété lors d’une course disputée par des conditions idylliques, mais sur un terrain souvent glissant qui en a surpris plus d'un. A l'arrivée de Grimentz, il a devancé l'Italien Samuele Porro (6h10'15), vainqueur sortant qui a compris très tôt sa défaite, et le Suisse Konny Looser (6h12'54).

Le multiple vainqueur de la course Urs Huber, qui a finalement pris le départ malgré sa fracture de la clavicule, a abandonné comme prévu après une trentaine de minutes de course. Seewald a longtemps flirté avec le record d'Urs Huber (5h58'), mais «il est certainement parti trop vite pour le battre» a expliqué l'Argovien dans l’aire d’arrivée, lui qui a tremblé pour sa meilleure marque, établie en 2016. «Je n’étais même pas au courant pendant la majorité de la course, mais j’y ai pensé dans la portion finale», a expliqué Seewald encore transi par l’effort. Le vainqueur, auteur d'une démonstration, a tout de même reconnu une «grande surprise» de se retrouver si bien placé. «Il a sorti un puissant chrono», a corroboré l’ancien vainqueur Alex Moos. Invité surprise du Grand Raid, le pilote Dani Pedrosa a terminé l'épreuve en 6h25'14. Le Catalan spécialiste de MotoGP s'était élancé depuis Hérémence (68 km) en compagnie de quelques amis. S'il a souffert dans le Pas de Lona, là où la souffrance fait couler des larmes il a parfaitement géré l'immense effort que représente ce marathon VTT.

A 2800 m, l’altitude du Pas de Lona, le soleil s’est amusé à griller les dernières énergies. Mais Pedrosa a expliqué qu’il quitterait le Valais avec une sacrée quantité de souvenirs, principalement des «paysages à couper le souffle.» Le triple champion du monde s’est d’ailleurs arrêté plusieurs fois pour prendre quelques clichés. Chez les dames, la championne de Suisse Esther Süss s'est imposée avec un nouveau record à la clé. Elle a dompté l'épreuve en 7h30'45 devant deux autres Suissesses, la Bernoise Cornelia Hug et la Valaisanne Florence Darbellay.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!