Argovie – Un amphithéâtre romain découvert pendant des travaux
Publié

ArgovieUn amphithéâtre romain découvert pendant des travaux

Les vestiges de ce nouvel amphithéâtre sont les deuxièmes découverts dans le canton d’Argovie. En Suisse, on dénombre huit édifices de ce genre.

Environ un quart de l’ovale du mur a été dégagé.

Environ un quart de l’ovale du mur a été dégagé.

Service archéologique du canton d’Argovie

Le Service archéologique du canton d’Argovie a annoncé ce mercredi la découverte des restes d’un amphithéâtre romain à Kaiseraugst (AG). Comme le chantier touchait une carrière romaine, une équipe de fouille était chargée de suivre la construction d’un nouveau hangar à bateaux pour le club d’aviron sur le Rhin de Bâle. Comme l’explique un communiqué, paru en décembre dernier, les travaux ont mis à jour un mur ovale.

Des fouilles plus approfondies ont permis de déterminer la fonction de ce mur: il s’agit d’un amphithéâtre romain. «L’installation mesure environ 50 mètres de long et 40 mètres de large et se trouve dans la dépression d’une carrière encore abandonnée à l’époque romaine, juste à l’ouest du fort de Kaiseraugst, le Castrum Rauracense», précise le Service archéologique.

Jakob Baerlocher explique qu’«il est inhabituel de découvrir tardivement une construction aussi grande. Normalement, on connaît rapidement leurs emplacements.» Sur la base des matériaux de construction, il a été possible de dater l’installation. L’amphithéâtre aurait été construit pendant la période de l’Antiquité tardive, probablement au IVe siècle après Jésus-Christ. Cela en fait le plus récent amphithéâtre connu de l’Empire romain.

1 / 3
L’amphithéâtre de Kaiseraugst, récemment découvert sur les rives du Rhin.

L’amphithéâtre de Kaiseraugst, récemment découvert sur les rives du Rhin.

Service archéologique du canton d’Argovie
Un mur crépi entoure l’arène ovale de l’amphithéâtre.

Un mur crépi entoure l’arène ovale de l’amphithéâtre.

Service archéologique du canton d’Argovie
Le seuil de l’entrée latérale est constitué d’un bloc de grès.

Le seuil de l’entrée latérale est constitué d’un bloc de grès.

Service archéologique du canton d’Argovie

Grâce à une collaboration entre le Service archéologique et le maître d’ouvrage, le projet de construction a pu être adapté «de manière que l’amphithéâtre de Kaiseraugst soit conservé dans le sol», annonce le communiqué de presse. Il sera protégé par un remblai et la nouvelle construction sera donc érigée au-dessus. «Le monument reste ainsi à sa place d’origine et bénéficie d’une protection optimale, ce qui permet de le préserver pour l’avenir», note le Service archéologique argovien.

Huit amphithéâtres romains en Suisse

(comm/aze)

Votre opinion

0 commentaires