Publié

Canton du ValaisUn appareil atterrit en catastrophe à Sion

Un petit avion a dû se poser en urgence lundi après-midi à l’aéroport sédunois en raison d’«un souci au niveau du train d'atterrissage». Les deux occupants sont indemnes.

Après plus de quatre heures de boucles dans le ciel, l’atterrissage s’est finalement produit à 14h34 à l’aéroport de Sion sous les yeux d’une quinzaine de pompiers de l’aéroport.

Après plus de quatre heures de boucles dans le ciel, l’atterrissage s’est finalement produit à 14h34 à l’aéroport de Sion sous les yeux d’une quinzaine de pompiers de l’aéroport.

Police cantonale valaisanne

Un petit avion a dû atterrir en catastrophe lundi après-midi. Partis de Sion dans la matinée pour rejoindre Saint-Tropez, pilote et copilote ont fait demi-tour après s’être rendus compte que l’appareil avait «un souci au niveau du train d’atterrissage».

Avant de pouvoir rejoindre le plancher des vaches, ils ont dû tourner au-dessus du Valais pendant plusieurs heures afin de brûler le maximum de kérosène et limiter le risque d’incendie au moment de toucher le sol, comme le veut la procédure, indique à Keystone-ATS la police cantonale valaisanne. Celle-ci confirmait une information de plusieurs médias locaux.

Après près de quatre heures de boucles dans le ciel, escorté par deux F/A-18 de l’armée, l’appareil s’est finalement posé «en douceur» à 14h34 à l’aéroport de Sion «avant de basculer sur le nez, le train avant n’étant pas totalement sorti», détaillent les forces de l’ordre qui parlent d'»un atterrissage impressionnant mais maîtrisé".

Tapis de mousse

Immédiatement, les pompiers sont intervenus afin de répandre un tapis de mousse autour de l’avion. Indemnes, les deux occupants ont pu s’extraire seuls de l’appareil. Toute la manoeuvre s’est faite sous les yeux d’une quinzaine de pompiers de l’aéroport, du personnel de deux ambulances, de la police et du Service mobile d’urgences et de réanimation (SMUR).

Des inspecteurs du Service suisse d’enquête de sécurité (SESE), l’autorité de la Confédération chargée de mener des enquêtes sur les accidents et incidents survenant dans le domaine des chemins de fer, de l’aviation civile, des bateaux de navigation intérieure et des navires de mer, étaient également présents.

(ats/nxp)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!