Actualisé

SantéUn appareil contre l’asthme de Novartis homologué

Le groupe pharmaceutique suisse pourra commercialiser son inhalateur sur le Vieux Continent, a décidé la Commission européenne.

La décision couvre également le dispositif d’accompagnement optionnel, constitué d’un capteur et d’une application.

La décision couvre également le dispositif d’accompagnement optionnel, constitué d’un capteur et d’une application.

Keystone

Novartis a décroché auprès de la Commission européenne une homologation de son inhalateur Enerzair Breezhaler pour le traitement d’entretien quotidien de l’asthme chez des patients adultes. La décision couvre également le dispositif d’accompagnement optionnel, constitué d’un capteur et d’une application émettant notamment des confirmations d’inhalation et rappels de médication.

L’autorisation se concentre sur les patients pour lesquels l’administration d’un agoniste bêta2 à action longue, ainsi que l’inhalation de corticostéroides à haute dose ne suffisent pas à contrôler la maladie et qui ont subi au moins une crise d’asthme au cours des 12 derniers mois, précise la multinationale rhénane dans un communiqué mardi.

Le dispositif, qui a démontré dans cette indication spécifique sa supériorité sur l’Atectura Breezhaler, un autre dispositif contre l’asthme de Novartis, est déjà commercialisé au Japon et au Canada et fait l’objet d’examens dans de nombreux pays dont la Suisse.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!