Hockey sur glace: Un ailier du Canadien tape à la porte des clubs suisses
Publié

Hockey sur glaceUn ailier du Canadien tape à la porte des clubs suisses

Charles Hudon a été proposé à plusieurs clubs de National League. Qui manifestent un gros intérêt.

par
Sport-Center
Charles Hudon ne s'est pas imposé à Montréal.

Charles Hudon ne s'est pas imposé à Montréal.

Keystone

«Oui, il y a un gros intérêt pour Charles Hudon en Suisse actuellement.» Ce dirigeant confirme notre information: l'ailier du Canadien de Montréal a été proposé à plusieurs clubs helvétiques et pourrait bientôt débarquer en National League.

Le joueur explosif de 25 ans avait été repêché en 2012 par les Habs (5e tour, 122e position), mais n'a pas réussi à s'imposer sur la durée dans une NHL où la concurrence pour un poste dans le top 6 est monstrueuse. Il n'a disputé qu'une seule saison complète (72 matches sur 82) dans la plus compétitive ligue de la planète. C'était lors de l'exercice 2017-2018 (30 points dont 10 buts). Depuis, ses apparitions avec Montréal se sont raréfiées. 32 matches la saison suivante, puis 15 lors du dernier championnat où il a effectué de fréquents voyages entre la grande ligue et l'American Hockey League (AHL). Autant dire que le trend n'est pas bon.

Pourtant Charles Hudon fait des dégâts en AHL dans les rangs du Rocket de Laval, un club qui s'est implanté à quelques kilomètres seulement du Centre Bell montréalais. En 46 rencontres avec le club ferme du Tricolore, il a marqué 27 buts. Et a mérité sa place pour le All Star Game de la AHL, où ses habiletés avaient éclaté dans les différents concours. Preuve que l'ailier de 179 cm pour 85 kilos a des qualités qui n'ont peut-être pas été totalement exploitées par les Habs. «En Suisse, son explosivité pourrait faire mal, nous précise un directeur sportif de club de National League. Il reste des questions quant à son implication défensive. Cela pourrait refroidir certains. Mais offensivement, il serait parmi les meilleurs de la ligue.»

Voie de garage?

Actuellement en fin de contrat, Charles Hudon ne recevra probablement pas de nouvelle proposition de contrat de la part du Canadien qui mise sur l'éclosion de joueurs plus jeunes. Une autre franchise va-t-elle tenter d'acquérir le Québécois? «Le problème d'un joueur comme lui, c'est la possible baisse du plafond salarial, détaille cet observateur du marché. Il fera plus d'argent en venant en Suisse plutôt qu'en restant en Amérique du Nord. Il aura 26 ans au début du prochain championnat, c'est peut-être le bon moment.»

Grégory Beaud

Votre opinion