Publié

JusticeUn automobiliste qualifié de «chauffard» attaque «Blick»

Un automobiliste porte plainte contre Blick. Motif: Accusé d'avoir tué en novembre 2011 à Worb (BE) un écolier sur un passage piéton alors qu'il était ivre, le quotidien alémanique l'avait traité de «chauffard».

Image d'illustration.

Image d'illustration.

Keystone

Un automobiliste accusé d'avoir tué en novembre 2011 à Worb (BE) un écolier sur un passage piéton alors qu'il était ivre a porté plainte contre le quotidien alémanique Blick, qui l'avait décrit comme un «chauffard». Il reproche au journal une atteinte à sa personnalité.

Selon les documents de la plainte, transmis dimanche par le plaignant à l'ats, ce dernier exige un dédommagement financier. Il demande aussi au journal d'effacer de sa banque de données les articles qui concernent l'accident. Les autorités judiciaires se prononceront ces prochains jours.

Cet accident mortel avait fait les grands titres, car à cette période, une série d'accidents sur des passages pour piétons s'était produite en Suisse. En outre, le septuagénaire avait poursuivi sa route sans s'arrêter.

Alcoolémie de 1,9 pour mille

L'écolier de dix ans avait été renversé alors qu'il franchissait un passage pour piétons. Il était décédé plus tard à l'hôpital. La police avait arrêté le retraité peu après l'accident. Ce dernier présentait alors une alcoolémie de 1,9 pour mille.

L'homme a toujours nié les faits. Il avait toutefois admis avoir conduit sous l'emprise de l'alcool dans la localité et avoir senti un choc sous son véhicule sans n'avoir rien vu de particulier. Ces éléments avaient renforcé les soupçons des enquêteurs.

Le Blick l'avait qualifié de «chauffard» et avait indiqué son prénom ainsi que la première lettre de son nom de famille. Le journal de boulevard avait également donné des détails sur le passé de l'automobiliste. C'est pourquoi ce dernier avait déjà saisi l'année passée le Conseil suisse de la presse, qui avait partiellement admis en août sa plainte contre le Blick.

Interrogé dimanche par l'ats, l'automobiliste nie toujours avoir provoqué cet accident. Pour l'instant, il n'a pas été inculpé.

(ats)

Ton opinion