Suisse centrale - Les images spectaculaires du crash de l’avion de combat
Publié

Suisse centraleLes images spectaculaires du crash de l’avion de combat

Un Tiger s’est écrasé mercredi matin près de la station de Melchsee-Frutt, dans le canton d’Obwald. Le pilote a actionné son siège éjectable et s’en est sorti indemne.

1 / 6
Un lecteur est parvenu à photographier le crash. On y voit l’appareil en perdition et le parachute du pilote

Un lecteur est parvenu à photographier le crash. On y voit l’appareil en perdition et le parachute du pilote

Lecteur reporter
Lecteur reporter
Lecteur reporter

Un avion de chasse de type Tiger F-5 s’est écrasé mercredi matin vers 9 heures à Melchsee-Frutt, dans le canton d’Obwald. L’armée a confirmé l’information dévoilée par «Pilatus Today» et «Tele1». Le pilote est parvenu à s’éjecter à temps et n’a pas été blessé dans l’accident, qui s’est produit dans une zone non-habitée., précise un communiqué du porte-parole de l’armée. Le pilote a été héliporté par la Rega. On ignore les raisons du crash pour le moment. Un juge d’instruction militaire a ouvert une enquête.

Il s’agissait d’un vol d’entraînement. «Le Tiger F-5 avait décollé de Payerne et effectuait un vol d’entraînement comme sparring-partner des F/A-18 des Forces aériennes», ajoute le porte-parole.

Un témoin raconte

Un quinquagénaire qui travaillait sur le toit d’un hôtel a entendu l’avion. «Lorsque j’ai regardé en l’air, j’ai vu qu’un avion avait son moteur en feu et qu’il semblait se diriger vers le sol», confie-t-il. Il a d’abord cru qu’il s’agissait d’un exercice militaire et n’a même pas réalisé qu’un véritable crash d’un Tiger F-5 des forces aériennes suisses se produisait sous ses yeux. «J’ai seulement vu le pilote être catapulté hors de l’avion, puis son parachute s’ouvrir. Quelques fractions plus tard, l’avion s’est écrasé dans la neige, a-t-il dit. J’ai cru qu’il y aurait une boule de feu quand l’engin toucherait la neige. Mais je n’ai pas entendu de détonation et il n’y avait pas de feu», poursuit le témoin. L’avion, dit-il, a touché la neige comme s’il était sur de la ouate et il ne s’est même pas cassé.» Le pilote a atterri à environ 200 mètres du lieu du crash, a-t-il précisé. «Quand j’ai vu qu’il bougeait visiblement ses mains, j’ai su qu’il ne lui était heureusement rien arrivé de grave» ajoute-t-il. Puis un ratrac s’est approché et le pilote a finalement été héliporté par la Rega.

La dernière fois qu’un jet de ce type s’est écrasé, c’était en juin 2016. Le Tiger de la Patrouille suisse s’est écrasé lors d’un entraînement avant un spectacle aérien près de Leeuwarden aux Pays-Bas. Le pilote avait aussi pu se sauver grâce au siège éjectable.

(mst/jbm/gma)

Votre opinion