24.03.2017 à 15:01

TurquieUn bateau de migrants sombre: 11 morts

Le canot pneumatique transportant 22 personnes a fait naufrage en mer Egée dans le sud-ouest de la Turquie.

1 / 150
Le pic de la crise des réfugiés en Europe est «est derrière nous», estime l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). (29 juin 2017)

Le pic de la crise des réfugiés en Europe est «est derrière nous», estime l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). (29 juin 2017)

Keystone
L'Italie ne sait plus comment faire face à l'afflux de migrants venant des côtes africaines et appelle l'aide de l'UE. Les autorités italiennes ont même évoqué la possibilité de fermer leurs ports aux navires de sauvetage pour faire pression sur les partenaires européens de Rome, (28 juin 2017)

L'Italie ne sait plus comment faire face à l'afflux de migrants venant des côtes africaines et appelle l'aide de l'UE. Les autorités italiennes ont même évoqué la possibilité de fermer leurs ports aux navires de sauvetage pour faire pression sur les partenaires européens de Rome, (28 juin 2017)

archive/photo d'illustration, AFP
Plus de 3300 migrants ont été secourus dimanche en Méditerranée au cours de 31 opérations distinctes. (Lundi 26 juin 2017)

Plus de 3300 migrants ont été secourus dimanche en Méditerranée au cours de 31 opérations distinctes. (Lundi 26 juin 2017)

AFP

Au moins 11 personnes sont mortes noyées vendredi après le naufrage d'un bateau de migrants au large de la Turquie, a annoncé l'agence de presse progouvernementale Anadolu. Huit personnes ont été secourues et trois étaient toujours portées disparues.

L'embarcation, un canot pneumatique transportant 22 personnes, a fait naufrage en mer Egée au large du district de Kusadasi dans le sud-ouest de la Turquie. Les corps de 11 personnes ont été retrouvés échoués sur le rivage.

Les gardes-côtes turcs ont lancé une opération de sauvetage pour essayer de retrouver les passagers portés disparus, selon l'agence de presse Dogan qui a diffusé des images des corps des victimes alignés sur une plage. Les migrants, dont les nationalités n'ont pas été précisées, se dirigeaient vraisemblablement vers l'île grecque de Samos, située en face de Kusadasi.

Menaces d'Ankara

Un pacte migratoire a été conclu il y a un an entre l'Union européenne et la Turquie pour faire cesser l'arrivée quotidienne de milliers de migrants par bateau sur les îles grecques en mer Egée. Cet accord controversé avait été scellé en pleine crise migratoire.

Il prévoit le renvoi systématique vers la Turquie de tous les migrants arrivés sur les îles grecques, y compris les demandeurs d'asile. Son application a permis de réduire drastiquement les arrivées en Grèce.

Mais le gouvernement turc a menacé le 15 mars d'annuler unilatéralement ce pacte après le refus de l'Allemagne et des Pays-Bas de laisser des ministres turcs participer sur leur territoire à des meetings de soutien au référendum sur l'élargissement des pouvoirs du président Recep Tayyip Erdogan.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!