France: Un bateau gonflable chavire sur le Rhin

Publié

FranceUn bateau gonflable chavire sur le Rhin

Trois personnes ont perdu la vie, après que leur embarcation a chaviré jeudi, à Gerstheim, en France. Une fillette est portée disparue.

Une fillette était encore recherchée, jeudi après-midi.

Une fillette était encore recherchée, jeudi après-midi.

Photo d'illustration, AFP

Trois morts, dont une petite fille de six ans, et une fillette de 4 ans toujours portée disparue jeudi soir: le chavirement d'un canot pneumatique sur une portion du Rhin interdite à la navigation laisse un lourd bilan et a mobilisé de très importants moyens français et allemands, les recherches devant se poursuivre vendredi.

L'accident s'est produit en fin de matinée, quand un canot gonflable transportant quatre personnes venues d'Allemagne s'est renversé à proximité des écluses de Gerstheim, dans le Bas-Rhin, où se trouve une centrale hydroélectrique.

Interdit à la baignade

L'accident a eu lieu sur une portion du Rhin «interdite à la pêche, interdite à la baignade et aux activités nautiques», a expliqué au journal «Les Dernières nouvelles d'Alsace» le secrétaire général de la préfecture, Yves Séguy.

«Il semble que ce soit un accident imputable à l'imprudence et probablement à un défaut d'équipement de secours, puisque les constats faits par les plongeurs permettent de relever l'absence de gilets de sauvetage pour les victimes», a-t-il ajouté.

Deux fillettes et deux adultes se trouvaient sur l'embarcation, tandis que trois personnes du même groupe étaient restées à terre, selon la préfecture du Bas-Rhin. L'une des fillettes, âgée de six ans, est décédée, ainsi qu'une personne adulte qui se trouvait à bord et une des personnes restées sur la rive qui s'est jetée à l'eau pour porter assistance aux passagers du canot.

Malgré les efforts du Service mobile d'urgence et de réanimation (Smur), les victimes n'ont pas pu être ranimées. L'autre fillette, âgée de 4 ans, n'avait toujours pas été retrouvée jeudi soir, malgré le déploiement de très importants moyens français et allemands dans cette zone frontalière.

Recherches suspendues

Des hélicoptères, des équipes cynotechniques ainsi que six équipes de plongeurs ont rapidement investi la zone. Des opérations de reconnaissance pédestre et en bateau ont été menées le long des berges du Rhin, du côté allemand comme du côté français. En vain. En tout, 120 à 150 secouristes et gendarmes ont été mobilisés.

Les recherches se sont poursuivies tout l'après-midi de jeudi, avant d'être suspendues vers 20 heures. Elles devaient reprendre vendredi matin, sous la direction de la compagnie fluviale de la Gendarmerie du Rhin, une unité binationale.

L'autre personne adulte qui se trouvait à bord du canot pneumatique a été transportée à l'hôpital de Sélestat, dans un état d'«urgence relative».

Selon les «Dernières nouvelles d'Alsace», les victimes étaient originaires de la région d'Offenburg, dans le pays de Bade (Allemagne). Selon la préfecture, les adultes seraient de nationalité roumaine, mais les fillettes auraient la nationalité allemande.

Située à la frontière allemande, à une trentaine de kilomètres au sud de Strasbourg, Gerstheim est une petite commune dont l'histoire a été marquée par les crues du Rhin, notamment celle très importante de 1852.

(AFP)

Ton opinion