Arabie Saoudite - Un bateau piégé détruit en mer Rouge
Publié

Arabie SaouditeUn bateau piégé détruit en mer Rouge

Mardi, l’armée saoudienne a détruit un bateau sans conducteur et chargé d’explosifs, au large de ses côtes.

Le conflit yéménite oppose le gouvernement soutenu par l’Arabie Saoudite et les rebelles Houthis soutenus par l’Iran.

Le conflit yéménite oppose le gouvernement soutenu par l’Arabie Saoudite et les rebelles Houthis soutenus par l’Iran.

AFP

Les forces saoudiennes ont détruit mardi, un bateau chargé d’explosifs au large du port de Yanbu, près de 870 km à l’ouest de Ryad sur le littoral de la mer Rouge, selon le ministère de la Défense.

«Un (bateau) sans pilote chargé de bombes a été intercepté et détruit ce matin», a déclaré le ministère dans un communiqué publié par l’agence officielle SPA. «Les unités navales ont pu détecter et suivre le bateau chargé de bombes dans les eaux de la mer Rouge, au large des côtes de Yanbu», situé environ 1000 km au nord de la frontière avec le Yémen, avant de le détruire, a ajouté le ministère.

Ryad a annoncé avoir ouvert une enquête sur cette tentative d’attaque qui n’a pas été revendiquée jusqu’ici.

Situation tendue au Yémen

L’incident intervient alors que les combats s’intensifient au Yémen voisin entre les forces gouvernementales soutenues par l’Arabie saoudite et les rebelles Houthis, alliés de l’Iran.

Les insurgés mènent une offensive sanglante dans le but de s’emparer de la région de Marib, dernier bastion du gouvernement yéménite dans le nord du pays.

La société de sécurité maritime Dryad Global a indiqué sur Twitter avoir reçu des informations selon lesquelles un navire avait été «attaqué» au large de Yanbu. Mais elle a ensuite précisé que le navire n’était «pas impliqué dans l’incident» et qu’elle continuerait à enquêter.

Adversaires de la coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite et intervenue dans la guerre du Yémen en 2015, les Houthis ont dernièrement multiplié les frappes de drones et de missiles contre des cibles saoudiennes, notamment des installations pétrolières. Par le passé, ils ont déjà utilisé des bateaux équipés de bombes contre le royaume.

La semaine dernière, la Grèce a déclaré qu’elle allait transférer une batterie de missiles antimissiles Patriot à l’Arabie saoudite pour protéger ses infrastructures énergétiques.

(AFP)

Votre opinion