Publié

HoustonUn bébé naît avec les organes à l'extérieur de son corps

Hayes Davis est né en mars dernier. Il a subi une opération inédite jusque-là.

par
Laszlo Molnar
1 / 6
Les photo du petit bonhomme avant, pendant et après son opération se trouvent sur le blog que ses parents lui ont consacré: obabydavis.blogspot.com

Les photo du petit bonhomme avant, pendant et après son opération se trouvent sur le blog que ses parents lui ont consacré: obabydavis.blogspot.com

DR
Les photo du petit bonhomme avant, pendant et après son opération se trouvent sur le blog que ses parents lui ont consacré: obabydavis.blogspot.com

Les photo du petit bonhomme avant, pendant et après son opération se trouvent sur le blog que ses parents lui ont consacré: obabydavis.blogspot.com

DR
Les photo du petit bonhomme avant, pendant et après son opération se trouvent sur le blog que ses parents lui ont consacré: obabydavis.blogspot.com

Les photo du petit bonhomme avant, pendant et après son opération se trouvent sur le blog que ses parents lui ont consacré: obabydavis.blogspot.com

DR

Le petit Texan a immédiatement été placé dans une unité de soins intensifs pédiatriques de la Memorial Hermann Hospital de Houston, en attendant qu'on prépare des moyens de protéger ses intestins et d'autres organes normalement situés dans l'abdomen. Quelques jours plus tard, on l'a confié aux très bons soins de ses parents qui l'ont choyé jusqu'à mardi dernier, quand le bébé a enfin été opéré, a rapporté hier la chaîne américaine ABC News.

L'opération a été une première dans la mesure où tous les viscères ont été replacés en une fois. «Si vous augmentez le nombre d'intervention, vous prenez chaque fois le risque d'abîmer un organe», rappelle le Dr Kuojen Tsao, qui a dirigé l'intervention.

Hayes souffrait d'omphalocèle, une maladie qui touche un nouveau-né sur 10'000. Cette malformation génétique est une absence de fermeture de la paroi abdominale antérieure du fœtus. Elle se présente comme une hernie plus ou moins large de la paroi ventrale centrée sur le cordon ombilical, où les viscères extériorisés sont recouverts par la membrane amniotique vasculaire. Par chance, Hayes ne souffre pas de problèmes cardiaques comme la majorité des autres bébés qui naissent avec la même déformation.

Sa mère, Kelly, raconte que les premiers mois de son fils ont été difficiles. «Quant les infirmières me l'ont amené juste après l'accouchement, la joie se disputaient avec l'angoisse dans ma tête. Hayes allait-il avoir des problèmes avec son cœur. La fine membrane qui recouvre ses organes va-t-elle se déchirer?» s'est demandée cette maman qui connaissait l'état de son bébé déjà avant la naissance en raison des ultrasons réalisés durant sa grossesse. Le Dr. Tsao estime qu'il avait eu de la chance que l'opération ait pu avoir lieu si tôt et qu'elle se soit si bien déroulée. «Des enfants doivent vivre quelques fois des années avant qu'on puisse placer leurs organes dans le corps. Ils doivent alors se déplacer avec une espèce de sac sur le ventre qui les contient. Ils peuvent certes s'amuser et avoir une vie presque normale. Mais ce n'est ni confortable ni rassurant.»

Avant de pouvoir l'opérer, le chirurgien a dû attendre que l'enfant grandisse un peu afin de pouvoir lui prélever de la peau pour agrandir son abdomen, a-t-il expliqué sur le blog obabydavis.blogspot.com que la famille Davis a créé pour raconter l'histoire d'Hayes.

L'histoire du petit Hayes Davis en vidéo:

Ton opinion