Après la mort de la journaliste d’Al Jazeera: Plus de 10 blessés dans des heurts entre Palestiniens et armée israélienne à Jénine
Publié

Après la mort de la journaliste d’Al JazeeraPlus de 10 blessés dans des heurts entre Palestiniens et armée israélienne à Jénine

C’est là qu’a été tuée mercredi, la reporter palestino-américaine, Shireen Abu Akleh, alors qu’elle couvrait l’un des raids de l’armée israélienne dans le camp de réfugiés.

Le 13 mai 2022, à Jénine.

Le 13 mai 2022, à Jénine.

AFP

Les forces israéliennes ont blessé 13 Palestiniens après avoir pilonné une maison vendredi dans le camp de réfugiés de Jénine en Cisjordanie occupée, théâtre de heurts récurrents, ont rapporté des sources palestiniennes. C’est là qu’a été tuée mercredi la journaliste palestino-américaine Shireen Abu Akleh, de la chaîne panarabe Al Jazeera, alors qu’elle couvrait une opération militaire israélienne.

Avant que l’armée israélienne ne se retire du camp en début d’après-midi, des affrontements ont éclaté avec des habitants après que des soldats ont encerclé une maison, a rapporté l’agence officielle palestinienne Wafa, sans préciser à qui appartenait le bâtiment. Celui-ci a été visé par des missiles téléguidés, provoquant un incendie, selon cette source. Une épaisse fumée noire s’est dégagée du bâtiment, a constaté un journaliste de l’AFP, qui a fait état d’échanges de tirs nourris entre soldats israéliens et Palestiniens.

Deux Palestiniens blessés par des balles israéliennes, l’un dans l’abdomen et l’autre dans la poitrine, ont été hospitalisés dans la ville de Jénine (nord) dans un état grave, selon le ministère palestinien de la Santé. Le premier a été identifié comme étant Daoud al-Zubeidi, frère de Zakaria, un ex-leader d’un groupe armé à Jénine qui s’était évadé d’une prison israélienne en septembre 2021 puis capturé, selon Wafa, qui n’a pas identifié le second. Onze autres personnes blessées ont été hospitalisées, d’après le ministère palestinien.

Un Palestinien a été arrêté dans le camp, selon Wafa. Sollicitée par l’AFP, l’armée, qui occupe la Cisjordanie depuis 1967, n’a pas commenté ces informations dans l’immédiat. Sur Twitter, elle a affirmé que des «hommes armés palestiniens» tiraient «imprudemment et aveuglément» sur ses soldats venus appréhender des suspects «près de Jénine».

Multiplication des raids

L’armée israélienne a multiplié ces dernières semaines les raids dans le camp de Jénine, un bastion des factions armées palestiniennes d’où étaient originaires des auteurs d’attaques récentes en Israël.

Plus au sud en Cisjordanie, l’armée a indiqué avoir blessé vendredi un autre Palestinien près de la colonie de Bet El, à proximité de Ramallah. Des soldats «ont repéré un suspect lançant une brique en direction d’un véhicule civil israélien avant d’essayer d’entrer à l’intérieur», a dit l’armée. Ils «ont tiré à balles réelles conformément aux procédures opérationnelles» et le suspect, blessé, a été hospitalisé, d’après cette source, qui a précisé qu’il était en possession d’un couteau et d’une bouteille d’acide.

(AFP)

Votre opinion