29.04.2016 à 07:49

FranceUn blessé grave dans la «Jungle» de Calais

Une cabane a pris feu jeudi soir dans le camp de migrants. Son occupant a été héliporté à l’hôpital de Lille.

1 / 108
Un rapport commandé par le gouvernement français estime «plausibles» certains abus des forces de sécurité à l'encontre des migrants de la «Jungle» de Calais. (Mardi 24 octobre 2017)

Un rapport commandé par le gouvernement français estime «plausibles» certains abus des forces de sécurité à l'encontre des migrants de la «Jungle» de Calais. (Mardi 24 octobre 2017)

Keystone
L'ex-«Jungle» de Calais va devenir un site écologique. Les travaux de réhabilitation ont commencé ce lundi 3 juillet 2017.

L'ex-«Jungle» de Calais va devenir un site écologique. Les travaux de réhabilitation ont commencé ce lundi 3 juillet 2017.

Keystone
Une ONG britannique se dit très inquiète pour quelque 60 mineurs isolés de Calais après avoir perdu leur trace. En effet, les enfants restent introuvables. (23 novembre 2016)

Une ONG britannique se dit très inquiète pour quelque 60 mineurs isolés de Calais après avoir perdu leur trace. En effet, les enfants restent introuvables. (23 novembre 2016)

AFP

Un réfugié éthiopien a été gravement brûlé dans la nuit de jeudi à vendredi par un incendie qui s'est déclaré dans la «Jungle» de Calais. Des milliers de migrants s'entassent dans des conditions précaires dans cette zone située dans le nord de la France.

«Les services de secours sont intervenus sur le campement de la lande pour un feu d'une cabane» qui aurait surpris la victime «pendant son sommeil», selon la préfecture du Pas-de-Calais. La victime, brûlée à 70%, a été héliportée pendant la nuit à l'hôpital de Lille et se trouve entre la vie et la mort. L'origine de l'incendie reste indéterminée.

Camions

En parallèle, de nouvelles tentatives d'intrusion de migrants dans des camions attendant d'embarquer pour l'Angleterre ont encore eu lieu cette nuit au niveau de la rocade portuaire de Calais. Des «éléments ont été déposés sur la chaussée» pour ralentir des camions.

Quelque 3500 migrants, selon la préfecture du Pas-de-Calais, 5000 migrants selon les associations, vivent actuellement dans la «Jungle» de Calais et ses alentours. Ils cherchent à rejoindre la Grande-Bretagne.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!