Aviation: Un Boeing 737 MAX immobilisé avant le décollage au Canada
Publié

AviationUn Boeing 737 MAX immobilisé avant le décollage au Canada

Un voyant d’avertissement s’est allumé dans le poste de pilotage d’un Boeing 737 MAX de WestJet, qui devait relier Calgary à Toronto vendredi.

Un Boeing 737 MAX de WestJet, qui devait relier Calgary à Toronto, a été immobilisé au sol, juste avant le décollage, après qu’un voyant d’avertissement s’est allumé dans le poste de pilotage, a-t-on appris vendredi auprès de la compagnie canadienne.

L’appareil, dont le modèle est de nouveau autorisé à voler depuis mercredi au Canada, devait transporter des passagers à bord du vol WS 658. «Après un démarrage normal du moteur, un système de surveillance a indiqué une défaillance potentielle qui a exigé une vérification», a expliqué Lauren Stewart, porte-parole du deuxième transporteur du Canada, dans un courriel transmis à l’AFP.

«C’est une opération qui demande du temps et un redémarrage des moteurs, ce qu’on ne réalise pas avec des passagers à bord», a-t-elle ajouté, indiquant que l’appareil est donc «retourné à la porte d’embarquement». Le vol retour WS 665 (de Toronto vers Calgary) de l’appareil a lui aussi été annulé et les passagers ont été redirigés vers d’autres vols.

Il devrait voler dimanche

«Cela devait être notre troisième vol commercial (d’un Boeing 737 MAX, ndlr) depuis la réouverture du ciel» et la reprise des vols sur ce modèle par WestJet mercredi, a indiqué Lauren Stewart. L’appareil a ensuite été vérifié par les équipes de maintenance et devrait voler dimanche.

Le Boeing 737 MAX a repris du service mercredi au Canada après que le gouvernement canadien a validé mi-décembre les modifications apportées à sa conception et les exigences supplémentaires pour la formation des membres d’équipage. L’appareil a été interdit de vol au Canada pendant près de 22 mois, à l’instar de nombreux pays, à la suite de deux accidents ayant coûté la vie à 346 personnes.

Fin décembre, un Boeing 737-8 MAX d’Air Canada qui effectuait un vol entre l’Arizona et Montréal avec trois membres d’équipage à bord, avait connu un problème de réacteur qui l’a forcé à atterrir peu après son décollage. Plus tôt le même mois, la compagnie brésilienne Gol était devenue la première au monde à remettre en service le Boeing 737 MAX, lors d’un vol commercial sans encombre entre São Paulo et Porto Alegre.

(AFP)

Votre opinion