Football: Un bon point pour le SLO

Publié

FootballUn bon point pour le SLO

A Kriens, les Lausannois ont mérité le partage des points. Ils peuvent aussi dire merci à Tavares.

Karim Gazzetta et les Stadistes ont ramené un point avec la manière, mercredi soir.

Karim Gazzetta et les Stadistes ont ramené un point avec la manière, mercredi soir.

Pierre Maillard

Que l'on prépare un grand chantier ou un déménagement, il y a des réactions logiques: on fait le point sur ce que l'on a, sur ce que l'on est prêt à perdre et, surtout, sur ce qu'on doit absolument garder avec soi pour la prochaine aventure. Or, on sait qu'un projet ambitieux est promis au Stade Lausanne Ouchy et on a compris qu'une des missions que la direction avait confiée au coach intérimaire, Stefano Maccoppi, était de faire tourner au maximum son effectif. Toujours pour que l'on puisse se rendre compte.

Ainsi, à Kriens, l'équipe du SLO alignée au début du match n'avait pas grand-chose à voir avec celle qui avait commencé samedi dernier à Colovray contre Chiasso; et d'emblée, ce SLO différent a plu. Par son sang-froid, sa sérénité, par le soin apporté à la préparation de ses mouvements. S'il y avait eu pas mal de folie l'autre jour, on a eu droit dans un premier temps à un football plus léché: passes courtes, variations, les Vaudois ont rapidement sonné la charge, avant de toucher du bois – superbe prise de risques de Gaillard (30e), qui trouve l'angle montant/latte de la cage lucernoise – et avant de marquer. Sur une accélération de Lahiouel, très en jambes, Sadrijaj n'a eu d'autre recours que de fauter aux 18 mètres. Le coup franc qui en a suivi (37e) a été un bijou signé Dalvand, d'un tir enroulé à montrer dans les académies de formation.

Quelle égalisation!

Mais comme Kriens, à force de voir les favoris se contenter de partages des points, se dit que, ma foi, pourquoi pas, la deuxième place n'est plus si éloignée que cela, un joli mouvement collectif s'est terminé par une habile déviation de Tadic, bien servi par Follonier (39e). 1-1 à la pause, c'était totalement logique.

Après une première mi-temps appliquée, on eut droit ensuite à plus d'émotions, plus d'erreurs aussi, comme le coupable relâchement de la défense du SLO qui laissa Folonnier trop esseulé sur un service de Bürgisser (55e, 2-1 pour Kriens). Et alors que les esprits commençaient à s'échauffer, Tavares, en force, allait se lancer tout seul sur son côté gauche, venir ensuite flirter avec la ligne de touche pour finalement croiser habilement son tir: 2-2, l'égalisation était superbe et méritée pour une équipe de Stade Lausanne toujours attrayante.

Jean-Claude Schertenleib, Kriens

Kriens – SLO 2-2 (1-1)

Kleinfeld, 850 spectateurs. Arbitre: Johannes von Mandach.

Buts: 37e Dalvand 0-1, 39e Tadic 1-1, 55e Follonier 2-1, 87e Tavares 2-2.

Kriens: Brügger; Berisha, Alessandrini, Elvedi, Costa (83e Urtic); Dzonlagic (75e Busset), Sadrijaj, Bürgisser (66e Yesilcayir), Follonier; Akubarar (83e Hoxha), Tadic (46e Ulrich). Entraîneur: Bruno Berner.

SLO: Guedes; Perrier, Samandjeu, Hajrulahu, Dalvand; Gaillard, Gazzetta (57e Tavares); Lahiouel (64e Ndongo), Amdouni (80e Laugeois), Delley (64e Parapar); Maletic (64e Oussou). Entraîneur : Stefano Maccopi.

Notes: Kriens sans Fanger, Fäh, Mijatovic, ni Teixeira (blessés). Au SLO, Eleouet est blessé, Barroca n'a pas été convoqué et la cage est gardée par Guedes; Maccoppi continue de faire tourner son effectif. Coups de coin: 2-3 (1-2). Avertissements: Sadrijaj (36e, jeu dur), Alessandrini (57e, antijeu), Samandjeu (77e, jeu dur), Costa et Ndongo (79e, antisportivité), Tavares (87e, pour avoir célébré son but en enlevant son maillot) et Laugeois (faute).

Ton opinion