Actualisé

ScienceUn building s'enfonce: preuves vues de l'espace!

Les ingénieurs essaient de comprendre si la Millennium Tower de San Francisco continue de s'enfoncer dans le sol. Les images satellite le confirment.

par
Lematin.ch

Un habitant pas très rassuré et les images des trottoirs fêlés et du sol en pente dans un appartement.

L'agence spatiale européenne (ESA) a rendu public des images satellites qui montrent que cette tour du quartier des finances de San Francisco continue de s'enfoncer dans le sol et peut-être plus vite encore que prévu.

Cette tour de luxe qui a ouvert ses portes en 2009 a été surnommée la Tour de Pise de la ville car elle s'est enfoncée de 40 centimètres dans le sol et penche de plusieurs centimètres vers le nord-ouest.

Dans cette zone sismiquement active, la question du coûts d'éventuels travaux est l'objet d'une dispute légale entre les investisseurs, la Ville et les propriétaires des appartements à plusieurs millions.

Vue de l'espace

Les ingénieurs estimaient que le building s'enfonce à une vitesse de 2,5 centimètres par année. Mais les nouvelles images des satellites «Sentinel-1» montrent que cette vitesse pourrait être deux fois plus rapide sur ces douze derniers mois.

«C'est un mouvement stable et constant», explique Petar Marinkovic, fondateur et scientifique en chef du PPO Labs, qui a analysé des images radar comme celle-ci, où la stabilité est en vert et les mouvements négatifs en jaune voir rouge, comem pour la tour Millenium.

Le projet «Sentinel-1» fait partie d'un projet plus large de l'ESA sur les mouvements urbains sous-terrains, particulièrement en Europe. Les satellites, en orbite à près de 700 kilomètres de la Terre, enregistrent des images tous les 24 jours.

A qui la responsabilité?

Les constructeurs Millennium Partners assurent que le bâtiment va bien et pourrait tout à fait supporter un séisme mais ne souhaitent pas commenter ces nouvelles images satellite. Ils rappellent par contre que, selon eux, la construction d'une station de train voisine, en retirant de l'eau du sol, pourrait avoir causé le mouvement du sol sous la tour. L'agence des transports Transbay Joint Powers Authority estime de son côté que ce sont les fondations inadéquates du bâtiment, qui ne vont pas jusqu'à la roche profonde, qui sont la cause de ses problèmes.

Un des propriétaires d'appartement, l'avocat Jerry Dodson, affirme que les développeurs ont fait croire aux résidents que l'enfoncement du bâtiment avait ralenti ou s'était même arrêté. «Voir l'agence spatiale démentir ces affirmations c'est assez spécial... Maintenant on sait que cette tour s'enfonce de plus en plus vite!»

Votre opinion