Équateur: Un candidat à la présidentielle équatorienne ne pourra pas voter
Publié

ÉquateurUn candidat à la présidentielle équatorienne ne pourra pas voter

Avant de présenter sa candidature en août, Andrés Arauz, principal candidat de gauche, vivait au Mexique et ne pourra donc pas voter dimanche.

L’économiste Andrés Arauz, principal candidat de gauche à la présidentielle de dimanche en Équateur, ne pourra voter dans son pays étant inscrit au Mexique où il vivait, a-t-on appris vendredi auprès des autorités électorales.

«Il ne peut pas (voter), il ne pourrait le faire qu’au Mexique» au consulat équatorien, a déclaré à l’AFP le vice-président du Conseil national électoral (CNE), Enrique Pita. Un autre conseiller du CNE, José Cabrera, a confirmé qu’étant donné qu’Andrés Arauz «est inscrit au Mexique, il ne peut voter en Équateur».

Mais pour autant il ne commettra aucune infraction. Car, si le vote est obligatoire en Équateur pour les personnes de 18 à 65 ans vivant dans le pays, il est facultatif pour ceux qui résident à l’étranger. Avant de présenter sa candidature en août, Andrés Arauz, dauphin et ex-ministre de l’ancien président Rafael Correa (2007-2017), vivait au Mexique où il faisait un doctorat à l’Université nationale autonome (Unam).

16 candidats

Donc, dans son cas, le «vote est facultatif, il n’est pas obligé de voter», a confirmé Enrique Pita. José Cabrera a ajouté que pour le candidat présidentiel «voter est facultatif car il est enregistré comme Équatorien à l’étranger» et «ne commet aucune infraction».

Avec l’ex-banquier de droite Guillermo Lasso et le leader indigène de gauche Yaku Perez, Andrés Arauz est en tête des sondages, parmi un nombre record de 16 candidats, pour succéder au président Lenin Moreno, qui ne se représente pas et terminera son mandat de quatre ans le 24 mai.

(AFP)

Votre opinion