03.05.2018 à 02:12

Cartooning for PeaceUn caricaturiste turc distingué à Genève

Musa Kart, dessinateur du journal turc Cumhuriyet, est le bénéficiaire du Prix international du dessin de presse de Genève.

Musa Kart, au centre, lors d'une manifestation à Istanbul le 15 mars 2018.

Musa Kart, au centre, lors d'une manifestation à Istanbul le 15 mars 2018.

AFP

Le dessinateur du quotidien turc Cumhuriyet, détenu pendant plusieurs mois après le coup d'Etat avorté de 2016, est récompensé à Genève. Musa Kart est cette année le bénéficiaire du Prix international du dessin de presse de la Ville de Genève.

Remis tous les deux ans depuis 2012 à l'occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, ce prix est piloté par la fondation suisse Cartooning for Peace (Dessins pour la Paix, ndlr). Le jury a choisi Musa Kart, 64 ans, notamment pour «son courage dans la défense de la liberté d'expression».

Accusé d'«association avec une organisation terroriste», le dessinateur a été détenu pendant plusieurs mois. Jeudi dernier, le tribunal de Silivri, près d'Istanbul, l'a condamné à trois ans et neuf mois de prison.

Une quinzaine de ses collègues ont aussi été condamnés à de lourdes peines. Ils n'ont pas été écroués en attendant la procédure d'appel. Mais ils restent soumis à un contrôle judiciaire et à une interdiction de quitter le territoire.

Epouse et fille à Genève

Le dessinateur genevois Chapatte, vice-président de Cartooning for Peace, a salué la liberté du travail de Musa Kart qui est «un remarquable artiste». Celui-ci «est témoin mais surtout victime de la dégradation de la liberté d'expression en Turquie» en raison de ses critiques contre le gouvernement, affirme de son côté le Français Plantu qui avait lancé la Fondation.

L'épouse et la fille de Musa Kart doivent s'exprimer jeudi matin lors d'une conférence de presse à Genève. Une exposition, inaugurée le même jour et prévue pendant un mois, aborde trois thématiques dont celle des fake news. Elle montre des dessins de Musa Kart mais aussi d'une trentaine d'autres artistes.

C'est la quatrième fois que le Prix international du dessin de presse est décerné. L'un des précédents lauréats, le Syrien Hani Abbas, s'est lui vu accorder l'asile en Suisse. Il habite à Genève.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!