Actualisé 20.12.2019 à 16:35

Canton de FribourgUn chacal doré trouvé mort sur une route

Un chacal doré a été retrouvé mort début décembre dans le canton de Fribourg, au bord de la route cantonale entre Galmiz et Sugiez.

Un chacal doré a été retrouvé mort au bord d'une route fribourgeoise.

Un chacal doré a été retrouvé mort au bord d'une route fribourgeoise.

archive/photo d'illustration, Keystone

Un chacal doré a été retrouvé mort début décembre dans le canton de Fribourg, au bord d'une route cantonale. L'espèce, un canidé de taille moyenne, colonise la Suisse depuis l'Europe de l'Est.

L'animal a été amené à l'Hôpital des animaux (Tierspital) de Berne par le garde-faune. Les premiers résultats de l'autopsie confirment la mort par accident routier, a indiqué vendredi la Direction des institutions, de l'agriculture et des forêts (DIAF). La première observation en Suisse et dans le canton de Fribourg date de novembre 2011.

L'animal gisait au bord de la route, visiblement renversé par un véhicule. Photo police cantonale fribourgeoise

L'animal gisait au bord de la route, visiblement renversé par un véhicule. Photo police cantonale fribourgeoise

Le chacal doré (Canis aureus) appartient à la famille des canidés, dont l'aire de distribution s'étend du sud-est de l'Asie à l'Europe, en passant par le Moyen-Orient. Totalement inoffensif, le chacal ressemble à un chien de taille moyenne à la fourrure touffue, précise le communiqué.

Opportuniste

Très opportuniste, son régime alimentaire d'omnivore est très similaire à celui du renard. Le chacal doré vit généralement en couple ou en petites meutes et montre une vie sociale très développée. Le loup fait partie de ses prédateurs naturels, explique encore la DIAF.

Depuis la première observation en 2011, aucune autre observation n'a été effectuée à Fribourg. En Suisse, plusieurs indices de présence ont été récoltés depuis. La colonisation du chacal doré est en cours. Il est fort probable que de nouveaux individus apparaissent dans le canton.

Plusieurs variables influencent l'expansion naturelle comme le réchauffement climatique, la diminution de prédateurs naturels et une grande capacité de déplacement. Arrivé naturellement en Suisse, le chacal est considéré par la loi comme espèce de grand prédateur indigène. Il est protégé, tout comme l'ours, le loup ou le lynx.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!