Pandémie - Un champignon noir tue des Indiens infectés par le coronavirus
Publié

PandémieUn champignon noir tue des Indiens infectés par le coronavirus

Une maladie fongique, potentiellement mortelle, affecte de plus en plus de patients qui s’étaient rétablis après avoir été touchés par le virus.

par
Michel Pralong
En Inde, les hôpitaux sont débordés par cette deuxième vague et de nombreuses personnes prennent de l’oxygène à la maison dans de mauvaises conditions d’hygiène.

En Inde, les hôpitaux sont débordés par cette deuxième vague et de nombreuses personnes prennent de l’oxygène à la maison dans de mauvaises conditions d’hygiène.

AFP

La maladie s’appelle la mucormycose, ou champignon noir. C’est une moisissure qui se développe dans des endroits humides et pénètre par les voies respiratoires, s’attaquant au visage et aux yeux et pouvant endommager le cerveau. Elle est particulièrement dangereuse puisque son taux de mortalité est estimé à 50%. Elle existait déjà en Inde, bien que rare, mais il y a une recrudescence des cas ces dernières semaines, notamment chez des patients qui ont été infectés par le coronavirus, écrit le «New York Times».

Dans l’État du Maharashtra (où se trouve Mumbai), les médias locaux ont rapporté qu’environ 200 patients qui s’étaient rétablis de la Covid-19 étaient traités pour une mucormycose et que huit étaient décédés. Dans le Gujarat, des salles séparées ont été aménagées dans les hôpitaux pour le traitement de l’infection. Des cas ont également été signalés dans des hôpitaux de New Delhi.

Elle touche surtout les diabétiques

Les médecins tentent de trouver pourquoi cette infection fongique serait liée au coronavirus. L’une des explications est l’utilisation de stéroïdes pour soigner les victimes de la pandémie. Mais se faisant, on affaiblit le système immunitaire et on l’expose donc à d’autres infections. Autre possibilité, les hôpitaux indiens étant surchargés, de nombreuses familles font de l’automédication, notamment une oxygénothérapie à domicile, mais ceci sans une hygiène adéquate, ce qui pourrait entraîner cette infection fongique.

Le facteur à ne pas négliger, c’est que ce champignon noir se développe quasi exclusivement chez des personnes souffrant de diabète. Or l’Inde est le deuxième pays après la Chine avec le plus de diabétiques: 77 millions de personnes en souffrent, soit plus de 10% de la population adulte.

Les malades atteints de mucormycose doivent, pour les cas les plus graves, subir une opération chirurgicale afin d’empêcher l’infection d’atteindre le cerveau. Et ceux touchés aux yeux peuvent perdre la vue.

Votre opinion